Le trou qui suit les rustines

le 17/02/2006, par Marc Olanié, Alerte, 182 mots

Il est de tradition, le jour de publication des correctifs Microsoft, de voir fleurir quelques menus exploits et autres ZDE, généralement bénins mais capables de rendre chafouine l'équipe sécurité de Redmond. Cette semaine, c'est le Securiteam -le couple Matt Murphy/Gadi Evron- qui nous fait trembler d'inquiétude à propos d'exploits explosifs extraordinairement excitants : les drag & drop (glisser-déplacer) de fichiers échappant aux contraintes imposées aux objets HTML. L'explication du mécanisme est détaillée sur le site de Matthew Murphy, et Gadi Evron explique, au fil de la liste Full Disclosure, comment convaincre absolument un usager à aller promener le curseur de sa souris dans des endroits que la prudence réprouve. Il est possible, afin de contourner ces petits désagréments, de bloquer l'accès et l'affichage « shell » d'Internet Explorer, seul accès simplifié aux zones fichiers d'une ressource. Mais, par défaut, cette possibilité est activée, et bon nombre de personnes utilisent les fonctions simplifiées FTP de cette interface graphique. Le style de l'analyse et l'exploitation de la faille est assez comparable à ce que publiait http-equiv ou liu die yu à l'époque d'autres failles "IE Drag & Drop"

Toujours des failles béantes dans Java 7 u11

Selon les chercheurs de Security Explorations, la dernière mise à jour de Java, la 7 Update 11, est également vu

le 21/01/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, 440 mots

Une faille Java 0 day en vente 5 000 dollars

Quelques jours après avoir publié un correctif pour une faille zéro day dans les extensions Java découverte la sem

le 18/01/2013, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, 241 mots

Attention à la fausse mise à jour Java corrompue

L'éditeur Trend Micro a repéré un morceau de logiciel malveillant qui se fait passer pour le dernier patch pour Java 

le 18/01/2013, par Serge Leblal avec IDG News Service, 430 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »