Les Bell Labs d'Alcatel-Lucent réalisent du 10 Gbps sur paire de cuivre - Actualités RT Fibre optique

Les Bell Labs d'Alcatel-Lucent réalisent du 10 Gbps sur paire de cuivre

le 09/07/2014, par Didier Barathon, Fibre optique, 408 mots

Alcatel-Lucent réalise un nouveau record de vitesse avec du 10 gigabits par seconde (Gbit/s) sur cuivre. C'est la technologie XG-Fast, une extension du G-Fast, qui est utilisée, elle permet d'accroître le débit sur des distances très courtes.

Les Bell Labs d'Alcatel-Lucent réalisent du 10 Gbps sur paire de cuivre

La division Bell Labs d'Alcatel-Lucent a dévoilé ce 9 juillet une nouvelle technologie, nommée XG-Fast. Elle propose l'équivalent de la vitesse du FTTH mais sur du cuivre. C'est une extension de la technologie G.Fast qui est sur le point d'être normalisée par l'UIT et devrait être dispo-nible en 2015. G.Fast utilise des fréquences de 106 MHz, pour atteindre des débits de 500 Mbit/s, sur une distance de 100 mètres.

Dans un essai utilisant un câble de cuivre standard fourni par un opérateur européen (dont le nom n'est pas divulgué), les Bell Labs ont utilisé XG Fast pour atteindre la vitesse de 1Gbps sy-métrique sur une distance de 70 mètres sur une seule paire de cuivre en utilisant une gamme de fréquence de 350 MHz. En utilisant une paire de cuivre, ils ont augmenté la gamme de fré-quence de 500 MHz, et atteint 10 Gbps, mais sur une distance de seulement 30 mètres.

Un complément du FTTH

Ce n'est pas un adversaire ou une alternative à la fibre optique sur lequel travaille également Alcatel-Lucent. D'abord, il s'agit d'un test en laboratoire, le constructeur explique que la qualité du câble, son épaisseur, les interférences entre câbles adjacents peuvent atténuer les perfor-mances de ce XG-Fast. Cette technologie est par ailleurs applicable sur la partie terminale du cuivre, la fameuse zone située au plus près de l'utilisateur sur laquelle butent tous les développements.

Marc Charrier, directeur des affaires règlementaire d'Alcatel-Lucent prend soin de limiter le sujet. Le constructeur ne tourne pas le dos à la fibre, mais il continue ses développements sur la partie terminale, on se souvient qu'il avait annoncé travailler avec Orange sur le sujet. L'objectif reste toujours la fibre qui seule permet d'absorber les futurs débits nécessaires par l'Internet des objets ou le cloud computing précise Marc Charrière.

Marcus Weldon, président des Bell Labs a également insisté sur ce point. Pour lui, Alcatel-Lucent veut d'abord, démontrer comment les opérateurs pourraient un jour fournir des services à large bande Gigabit sans avoir à déployer la fibre jusqu'au bout.  "En appuyant sur la technologie à large bande, les opérateurs peuvent démontrer comment ils pourraient fournir des services Gigabit sur leurs réseaux existants, assurer la disponibilité de l'accès très haut débit aussi largement et aussi économiquement que possible".

 (source du tableau : cabinet Tactis)

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »