Les concurrents de Cisco veulent l'éliminer ! - Actualités RT Infrastructure

Les concurrents de Cisco veulent l'éliminer !

le 30/09/2013, par Jean Pierre Soulès, Infrastructure, 495 mots

Alliance technique entre Brocade et Aruba d'un côté,  acquisition d'Enterasys par Extreme Networks de l'autre. Les rivaux de Cisco, le géant de San José unissent leurs efforts pour briser son hégémonie et même l'éliminer (*).

Les concurrents de Cisco veulent l'éliminer !

La complémentarité est évidente entre Brocade, spécialiste du monde filaire dans le Data Center, le réseau étendu et le réseau local, et Aruba, champion du sans fil, de la mobilité et de la sécurité.   Leur rapprochement est notamment motivé par l'explosion du phénomène BYOD. C'est pourquoi les deux sociétés ont signé une alliance technologique, portant surtout sur la R&D, afin que le réseau sans fil ne soit pas  une sur-couche du réseau filaire mais s'intègre parfaitement à celui-ci.

Par exemple, « ClearPass, d'Aruba, peut pousser les polices de sécurité sur des commutateurs Brocade au travers d'un serveur Radius et notre console de management Airwave est dès aujourd'hui capable de gérer les comutateurs de Brocade », explique José Vasco (en photo), responsable Europe du Sud d'Aruba. Autre fruit de cet accord « Étendre à tout le campus les fonctions de virtualisation et de Software-Defined Networking,  que ce soit sur support filaire ou sans fil », explique Mary Lenehand du département management de produit de Brocade, aux États-Unis.

Affrontement direct avec  Cisco

Les deux alliés fourbissent leurs armes en vue d'un affrontement direct avec  Cisco qui domine le marché depuis dix ans, ayant à la fois une offre filaire et non filaire. Mais, défaut de la cuirasse, « la solution  de Cisco  est matérielle, ce qui ligote le client, alors que la nôtre est logicielle, donc beaucoup plus souple pour suivre les évolutions techniques rapides, notamment en Wi-Fi », ajoute Mary Lenehand.


L'acquisition, pour 180  millions de dollars, d'Enterasys, société privée détenue par des fonds d'investissement,  devrait être achevée avant la fin de l'année. Elle répond moins à une logique de complémentarité des offres qu'à une recherche de la masse critique. Le  chiffre d'affaires de  la nouvelle société devrait être d'environ 650 millions de dollars et elle espère ainsi se hisser dans les cinq premières places du secteur des réseaux d'entreprise. Certes, le recouvrement  des gammes des deux entreprises n'est pas total, mais il faudra néanmoins faire des choix. Ainsi, le système d'exploitation XOS d'Extreme Networks remplacera progressivement celui d'Enterasys EOS. 

Des protocoles différents

D'autres décisions restent à prendre. Par exemple, dans le domaine des fabrics,  Extreme  a opté pour le protocole TRILL (Transparent Interconnection of Lots of Links),  tandis que Enterasys  a choisi SPB (IEEE 802.1aq ou Shortest Path Bridging). Cependant ,  les commutateurs modulaires Coreflow, la gamme sans-fil IdentiFi et l'application de gestion système NetSight  d'Enterasys viendront compléter la gamme d'Extreme.  De plus, géographiquement, il n'y a pas vraiment recouvrement de leurs marchés.

Rappelons qu'Enterasys était la dernière entité survivante de l'éclatement de Cabletron  en 2000.  Quant à Juniper et Alcatel-Lucent,  ils continuent, pour le moment, de faire cavalier seul.

 

(*) Extraits d'un communiqué de Brocade : "Brocade and Aruba Collaborate to Eliminate Cisco Campus Lock-In. Relationship Focused On Delivering Effortless and Secure Network Mobility through Open Standards and Application of SDN".

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »