Les entreprises d'avenir sont celles qui utilisent le plus les infrastructures convergées - Actualités RT Convergence

Les entreprises d'avenir sont celles qui utilisent le plus les infrastructures convergées

le 27/01/2016, par Didier Barathon, Convergence, 786 mots

La fameuse transformation numérique repose sur des éléments tangibles : infrastructure, cloud, analytique, qualité de la DSI. Les entreprises qui ont le plus d'avenir sont celles qui peuvent s'appuyer sur la qualité de leur informatique.

Les entreprises d'avenir sont celles qui utilisent le plus les infrastructures convergées

IDC a mené une étude, commandée par Dell, au mois de juin dernier, auprès de 2 529 membres de la direction générale ou de cadres supérieurs d'entreprises. Elles appartiennent à tous les secteurs d'activité et comptent au moins une centaine de salariés. L'idée est de déterminer sur quels critères on peut qualifier une entreprise d'entreprise prête pour l'avenir. « Le succès ou l'échec d'une organisation est en rapport direct avec l'efficacité de son environnement informatique et la rapidité  avec laquelle celui-ci fournit ses services. Une organisation « prête pour l'avenir » étend continuellement les capacités de son infrastructure et de ses applications informatiques, tout en appliquant des pratiques informatiques qui lui permettent d'identifier les besoins changeants du secteur et de la technologie et d'y répondre », note le cabinet d'études.

IDC a défini plusieurs catégories d'entreprises en fonction de leur état de préparation pour l'avenir. Les mieux préparées sont dites « bâtisseuses d'avenir », elles représentent 18% des 2 529 entreprises interrogées par IDC. Elles ont augmenté leurs revenus de plus du double, au cours des trois dernières années, par rapport aux entreprises « axées sur le présent » (la plus basse des 4 catégories). Et le cabinet d'études a identifié quatre aspects permettant à une entreprise de mieux se préparer à l'avenir : une infrastructure convergente, le cloud, le big data et l'analytique, des pratiques d'un département informatique tournées vers l'avenir.   

Une offre en un seul pack

L'infrastructure convergente est définie comme une offre groupée de matériels et de composants logiciels intégrés dans un seul pack. Un établissement de santé peut, par exemple mettre en place un système de dossier médical informatisé tout en développant de nouveaux services de médecine personnalisée. Cette infrastructure convergente apporte un moindre coût d'exploitation, 45% des réponses, une plus grande productivité du personnel (44%, mais 60% pour les « bâtisseuses d'avenir »), une plus grande utilisation des ressources (43%, mais 60% pour les « bâtisseuses d'avenir »), une meilleure agilité (41%,51% pour les « bâtisseuses d'avenir » ), une plus grande flexibilité (39%, 49% pour les « bâtisseuses d'avenir ») une disponibilité accrue des applications. 

Comment font les entreprises de catégorie 1, « bâtisseuses d'avenir » selon la définition d'IDC, pour miser autant sur les infrastructures convergées ? Ce sont celles qui mesurent le mieux le taux d'utilisation de leurs ressources informatiques, du stockage et des réseaux. Elles mesurent plus régulièrement l'utilisation de leur infrastructure, 61% contre 22% pour les entreprises « axées sur le présent ». De plus, les entreprises « bâtisseuses d'avenir » utilisent des outils intégrés et peu d'outils manuels. Elles sont plus susceptibles d'avoir une mise à niveau programmée et prédéterminée de leur infrastructure. Par exemple, à 33%, Elles mettent à niveau leur infrastructure de datacenter à intervalles réguliers.

Au-delà des questions de réduction de coûts

Sur le deuxième sujet, le cloud, IDC explique : « l'adoption du cloud n'est pas un modèle de prestation de services ou de livraison de produits particulier. Il s'agit d'une approche de la conception du déploiement et de la livraison d'applications qui permet aux organisations d'utiliser plus efficacement leurs propres équipement et données informatiques ». Le cloud va donc au-delà des questions de réduction de coûts pour aborder la flexibilité, la disponibilité et le contrôle organisationnel. C'est la possibilité d'augmenter ou de diminuer plus rapidement les services pour mieux correspondre aux cycles commerciaux. 

Les entreprises « bâtisseuses d'avenir » sont celles qui utilisent le plus tous les types et combinaisons de cloud, note IDC, 60% de leur infra est en cloud, 20% en informatique traditionnelle et non convergente. A l'autre extrémité, les entreprises « axées sur le présent » sont à 41% en informatique traditionnelle et à 40% en cloud. Les « bâtisseuses d'avenir » ont non seulement une pratique intensive du cloud mais aussi une stratégie plus avancée, hautement diversifiée avec au moins trois options possibles en fonction du coût, de la capacité, de la performance des données.

Un temps de réaction plus rapide

Concernant le big data et l'analytique, IDC note que les entreprises les plus avancées,  « bâtisseuses d'avenir », profitent du big data pour mieux prédire les évènements et avoir un temps de réaction plus rapide. Pour cela, elles ont une même stratégie big data et analytique pour toute l'entreprise, en donnant accès à tous les niveaux de l'organisation, donc aussi bien au personnel d'exploitation qu'aux cadres supérieurs. Dès lors le big data et l'analytique concerne aussi les grandes décisions stratégiques dans les entreprises « bâtisseuses d'avenir ».

Quant aux départements informatiques, ils doivent être efficaces, mieux soutenir les départements commerciaux. Les entreprises « bâtisseuses d'avenir » ont également pour caractéristique d'améliorer en continu leur informatique, que ce soit les compétences du personnel de la DSI que l'évaluation de l'efficacité du département informatique lui-même, y compris en le comparant aux niveaux de prestation de la concurrence.

En photo : IDC montre les caractéristiques des entreprises « bâtisseuses d'avenir » (photo : Orange

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...