Les opérateurs mobiles européens divisés face à Google - Actualités RT Mobiles

Les opérateurs mobiles européens divisés face à Google

le 18/05/2015, par D, Mobiles, 521 mots

Depuis plusieurs mois, les opérateurs se plaignent de développer des réseaux par où transitent gratuitement de nouveaux services externes. Leurs cibles sont connues, les grands opérateurs de services télé et vidéo tels que Netflix.

Les opérateurs mobiles européens divisés face à Google

Selon le Financial Times, les opérateurs mobiles européens varient du tout au tout dans leur approche de Google. Certains veulent bloquer les accès au moteur de recherche pour l'obliger à leur rétrocéder une part de ses revenus, à l'opposé, d'autres jugent une telle attitude inopérante et même fondée sur un dérangement mental ! Rappelons que la Commission européenne enquête sur un possible abus de position dominante par Google, les opérateurs mobiles doublent cette enquête d'une approche qu'ils voudraient vigoureuse mais qui restera dans les limbes, faute d'unité. 

Le dirigeant d'un opérateur mobile européen a pourtant confié au Financial Times qu'il commencerait à bloquer des publicités en ligne cette année, dans ses réseaux mobiles. Tout d'abord, cet opérateur lancera un service sans publicité pour ses abonnés opt-in (ceux qui ont accepté de recevoir des offres). Il est prévu d'utiliser ensuite la technologie pour l'ensemble du réseau. Le plan étant de cibler spécifiquement Google en  bloquant ses publicités sur les sites Web de l'entreprise.

Plusieurs opérateurs ne suivront pas

Toutefois, de nombreux opérateurs soutiennent qu'une telle idée n'est pas suffisamment claire, qu'elle est mal conçue. Deutsche Telekom et TeliaSonera sont sur cette otique. «Sans avoir fait une analyse détaillée de la technologie ou de ses implications, nous doutons que ce process soit adapté à nos clients», a déclaré Nicholas Rundbom, directeur de la  communication pour TeliaSonera, ajoutant que cela n'a pas de sens d'entrer en conflit avec une société qui pousse beaucoup de trafic. Deutsche Telekom, lui, n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

Un autre opérateur également anonyme a expliqué : " Pour être honnête avec vous, je ne sais pas par où commencer. Un éventuel blocage ouvre une série d'interrogations, non seulement sur la neutralité du net, mais aussi sur le point de savoir s'il est légal de le faire". C'est une bonne chose pour un opérateur d'avoir des abonnés qui consomment beaucoup de données sur ses réseaux à l'aide d'applications ou de services financés par la publicité. Ils peuvent décider par eux-mêmes s'ils veulent bloquer les publicités. » Un autre opérateur que nous avons interrogé précise : "Nous ne croyons pas au blocage et aux actions contre les compagnies OTT,  que ce soit Google ou d'autres. « Trouver des façons de collaborer est une bien meilleure approche," explique le dirigeant d'un autre opérateur.

Des opérateurs inquiets

Tous ces opérateurs restent néanmoins préoccupés sur l'endroit où se portent les revenus, et ce que Google et Facebook font avec les données de l'utilisateur. Google a répondu par avance en disant que la raison pour laquelle les gens paient pour les données mobiles est de pouvoir accéder à des applications, streaming vidéo, webmail et d'autres services, dont beaucoup sont financées par la publicité.

L'intérêt de ces opérateurs pour les revenus de la publicité en ligne a été clairement remis au premier plan cette semaine quand Verizon a annoncé son projet d'acquisition d'AOL. Un achat en  partie motivé par la possibilité d'obtenir l'accès à la technologie publicitaire d'AOL.

Le smartphone pliable de Samsung est encore immature

Un smartphone pliable ? Mille fois non ! Apple a eu raison d'attendre avant de livrer un iPhone pliable. À une semaine de la commercialisation du Galaxy Fold, Samsung aurait sans doute préféré rédiger un...

le 19/04/2019, par Michael Simon, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1112 mots

Qualcomm mène la danse sur le marché des modems 5G

La domination de Qualcomm est-elle inévitable ? La question se pose après le retrait de son principal concurrent du marché des modems 5G pour smartphone. Alors que l'on s'attendait à une longue bataille entre...

le 18/04/2019, par Qualcomm a déjà annoncé un modem 5G Snapdragon X55 de seconde génération pouvant atteindre des vitesses de 7 Go/s. (Crédit Qualcomm), 605 mots

Webex accueille de nouvelles fonctions grâce à l'IA

Amy Chang, la nouvelle responsable de la collaboration de Cisco, veut rationaliser l'expérience utilisateur de la vidéoconférence et de la conférence vocale sous Webex. Cisco a ajouté des fonctions...

le 26/03/2019, par Matthew Finnegan, Computerworld (adaptation Jean Elyan), 905 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...