Les PME britanniques réclament un débit minimum de 100 Mbit/s - Actualités RT Fibre optique

Les PME britanniques réclament un débit minimum de 100 Mbit/s

le 16/07/2014, par Jean-Pierre Soules avec IDG NS, Fibre optique, 665 mots

Au Royaume-Uni, les PME se sentent étranglées par l'absence de haut débit, la plupart d'entre elles étant encore raccordées au réseau commuté. Par le biais de leur Fédération, elles demandent au gouvernement d'accélérer le haut débit et de favoriser le déploiement d'un réseau tout optique.

Les PME britanniques réclament un débit minimum de 100 Mbit/s

La Fédération britannique des petites entreprises (FSB pour Federation of Smalll Business) demande au gouvernement d'adopter des projets ambitieux pour développer le large bande au Royaume-Uni. Selon la FSB, environ 45.000 sociétés n'ont accès qu'au réseau commuté. De plus, nombre de celles raccordées au réseau numérique ne disposent que de débits inférieurs à 2 Mbit/s. « Il est clair que si le marché grand public bénéficie des avantages des connexions haut débit, ce n'est pas souvent le cas chez les entreprises »,  note la FSB.

L'objectif 2017 du gouvernement  est que 95% de la population dispose du 24 Mbit/s et du 2 Mbit/s pour les 5% restant. Cela ne répond pas aux besoins des entreprises, ajoute-t-elle. Même avec ces débits, beaucoup d'entre elles pourront difficilement envoyer des factures électroniques, communiquer avec leurs clients ou uploader de gros fichiers. En effet, généralement, dans les offres large bande, le débit montant est très inférieur à celui descendant.

Danemark et Corée en avance

Dans le chapitre 4 de son rapport, la FSB réclame, à l'horizon 2018/2019, une connectivité d'au moins 10 Mbit/s pour toutes les PME dans l'ensemble du Royaume-Uni, indépendamment de leur localisation. Le rapport ajoute que le gouvernement devrait prévoir un plan à moyen et long terme garantissant à toutes les entreprises un débit minimum de 100 Mbit/s en 2030. Le Danemark, par exemple, s'est engagé à offrir un accès universel de 100 Mbit/s à tous les citoyens en 2020. La Corée du Sud vise le Gbit/s pour 90% de la population en 2017.

Le rapport demande également des niveaux de bande passante minimum garantis, des connexions fiables et une meilleure parité des débits  entre sens montant et descendant, à des prix abordables. La FSB estime que le gouvernement devrait privilégier le déploiement de la fibre optique pour les entreprises, dans des zones bien définies servant d'aiguillon au développement local, ce qui garantirait à celles-ci un raccordement correct. Beaucoup n'en disposent toujours pas. 

Le résidentiel dépasse le pro

John Allan, président national de la FSB, souligne que « le fait que nous ayons environ 45.000 entreprises toujours sur le réseau commuté n'est pas acceptable. De plus, beaucoup d'entre elles, dans tout le pays, même à Londres, ne disposent que d'un service de mauvaise qualité. Tandis que des progrès ont été accomplis sur le marché résidentiel, celui professionnel n'en a pas connu, ce qui freine sa croissance. Fournir des connexions à 2 Mbit/s à 5% de la population n'est pas suffisant. » Et d'ajouter qu'il souhaite que le gouvernement créé une infrastructure numérique mondialement inégalée, ce qui signifie que le débit descendant, comme celui du sens montant, doivent augmenter. Sinon, les ambitions de croissance des entreprises seront compromises. De plus, les efforts du gouvernement pour apporter le numérique à chaque entreprise seront plombés s'il impose des taxes sur les services en ligne.

En réponse au rapport, Mike Smith, directeur commercial pour les PME chez Virgin Media remarque que « Un gros travail a déjà été entrepris avec des initiatives telles que " SuperConnected Cities ", un plan qui ne doit pas être ignoré. La collaboration entre l'industrie et le gouvernement porte déjà ses fruits sur le marché professionnel dans tout le pays. »  Il ajoute qu'une mesure unique en réponse à tous les besoins serait inefficace. Il faut favoriser des solutions sur mesure pour satisfaire les besoins variés des PME. C'est en prenant en compte les questions que soulève la FSB que l'industrie pourra apporter du changement.

Pour sa part, Greg Mesch, P-DG de CityFibre, juge que « dans tout le pays, les entreprises se battent pour croître, étouffées par la pénurie du large bande passante.  Sans un réseau entièrement optique, les PME britanniques ne pourront pas accéder à la nouvelle génération de services en ligne et dans le Cloud qui offrent les fonctions et la flexibilité dont elles sont besoin pour se développer. »

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...