Les testeurs retenus de Google Glass commencent à recevoir leurs lunettes - Actualités RT Stockage

Les testeurs retenus de Google Glass commencent à recevoir leurs lunettes

le 28/03/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, Stockage, 417 mots

Hier, Google a commencé à envoyer des messages aux testeurs choisis pour essayer ses lunettes Glass.

Les testeurs retenus de Google Glass commencent à recevoir leurs lunettes

Google a indiqué qu'elle contacterait « plusieurs milliers » de personnes via Twitter et son réseau social Google+ pour les inviter à prendre part à ce que l'entreprise appelle son projet Explorer. « Voilà quelques semaines, nous avons annoncé que nous cherchions des Explorateurs pour nous aider à faire avancer le projet Glass», a expliqué Google dans un message posté sur réseau social. « Pour cela, nous nous sommes adressés aux gens sur Google+ et sur Twitter pour leur demander de nous dire ce qu'ils feraient (#IfIHadaGlass Campaign). Ceux-ci nous ont suggéré un nombre incroyable d'applications, très créatives, très différentes, et (parfois) un peu folles. Nous avons appris beaucoup de choses. C'est très stimulant de voir à quel point les gens se passionnent pour Glass ».

Encore en développement, les lunettes Glass de Google mettent un ordinateur « portable » au bout du nez. Pour Serguei Brin, le cofondateur de Google, c'est même une alternative aux smartphones et aux tablettes (voir son intervention aux TED 2013). Elles permettent aux utilisateurs de prendre des photos, d'enregistrer des vidéos, d'effectuer des recherches sur le web, d'envoyer et de partager des images et des informations par courrier électronique à travers les réseaux sociaux. Glass peut être contrôlé par la voix, le toucher et le geste.

Des utilisations originales et un peu folles 

Le mois dernier, Google avait lancé un appel afin de recruter des volontaires pour tester Glass. Leur mission : dire aux développeurs comment ils aimeraient pouvoir utiliser les lunettes de Google. Mardi soir, l'équipe du projet Glass a contacté Shannon Rooney pour lui demander de devenir Exploratrice Google Glass officielle. Celle-ci a dit qu'elle utiliserait Glass pendant son voyage au Japon pour faire redécouvrir son pays d'origine à sa grand-mère sans qu'elle ait besoin de quitter sa maison aux États-Unis. Sur Google+, elle a écrit que pour l'instant elle n'avait pas plus de détails sur son projet. Parmi les autres explorateurs, une femme veut se servir de Glass dans un hôpital pour vétérans. Elle veut permettre aux anciens combattants de voir leurs monuments aux morts. Un troisième explorateur a dit qu'il utiliserait Glass pour améliorer la relation médecin-patient dans les essais cliniques.

Les personnes sélectionnées devront toutefois payer 1500 dollars pour avoir le privilège de porter les Google Glass. Ils devront aussi se déplacer à leurs frais à New York, San Francisco ou Los Angeles pour assister à un événement spécial pendant lequel ils recevront la fameuse paire de lunettes de Google.

EMC sur le point de racheter Arista et Brocade ?

Une fois de plus les feux de la rumeur sont attisés autour d'EMC. Et une fois de plus, on lui prête l'intention de créer une alternative à Cisco. Le cabinet Bernstein Research est l'auteur d'une note cette...

le 20/03/2015, par Jim Duffy, Network World, 445 mots

Le stockage, fer de lance de la division entreprise de Huawei

Huawei veut être présent dans l'IT au sens large, aller vers le cloud computing et le datacenter, avec un catalogue très large.  Il a tenu son grand salon annuel sur le cloud computing a Shangaï mi-septembre...

le 16/10/2014, par Didier Barathon, 769 mots

Hitachi lance son infrastructure cloud en continu

Hitachi investit le datacenter avec de nouvelles offres de stockage virtualisé. Elles se font en liaison avec des partenaires stratégiques tels que Microsoft pour son cloud privé, SAP Hana, VMware et sa...

le 24/04/2014, par Brian Karlovsky, IDG NS, 483 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »