LOPPSI 2 : les RSSI dans le doute - Actualités CSO Alerte

LOPPSI 2 : les RSSI dans le doute

le 29/09/2010, par Bertrand LEMAIRE, Alerte, 206 mots

LOPPSI 2 : les RSSI dans le doute

La deuxième loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI 2) prévoit la possibilité pour les forces de l'ordre, sous le contrôle d'un juge d'instruction, d'installer des spywares dans les systèmes d'information des entreprises.  Comment vont réagir les RSSI ?

La loi LOPPSI 2 est en discussion au parlement et ses dispositions risquent bien de poser des difficultés aux responsables sécurité des entreprises. La loi prévoit en particulier l'usage de spywares avec un objectif similaire à celui des « écoutes » téléphoniques : récupérer discrètement de l'information afin de combattre la grande criminalité.

Or le rôle d'un RSSI (responsable de la sécurité des systèmes d'information) est d'empêcher toute intrusion dans le système d'information d'une entreprise. S'il détruit, dans le cadre de son activité, le spyware policier, ne se rend-il pas coupable de « destruction d'un objet de nature à faciliter la découverte d'un crime ou d'un délit, la recherche des preuves ou la condamnation des coupables » ?

Le cas peut se présenter lorsqu'un salarié est soupçonné de pratiques illégales et d'utiliser les moyens informatiques de son entreprise pour l'y aider. On peut ainsi songer à la criminalité financière.

A notre demande, Etienne Papin, avocat associé du cabinet Féral-Schuhl / Sainte-Marie, a réalisé une étude juridique de la situation pour CIO.

Toujours des failles béantes dans Java 7 u11

Selon les chercheurs de Security Explorations, la dernière mise à jour de Java, la 7 Update 11, est également vu

le 21/01/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, 440 mots

Une faille Java 0 day en vente 5 000 dollars

Quelques jours après avoir publié un correctif pour une faille zéro day dans les extensions Java découverte la sem

le 18/01/2013, par Jacques Cheminat avec IDG News Service, 241 mots

Attention à la fausse mise à jour Java corrompue

L'éditeur Trend Micro a repéré un morceau de logiciel malveillant qui se fait passer pour le dernier patch pour Java 

le 18/01/2013, par Serge Leblal avec IDG News Service, 430 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »