Lync/Skype : interopérabilité mondiale - Actualités RT Messagerie

Lync/Skype : interopérabilité mondiale

le 30/05/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, Messagerie, 842 mots

Dans un premier temps, les utilisateurs de Lync et de Skype vont pouvoir passer des appels audio et s'échanger des messages texte par messagerie instantanée.

Lync/Skype : interopérabilité mondiale

Microsoft a achevé la première phase de l'intégration entre son serveur de communication unifié d'entreprise Lync et la solution de VoIP Skype. Comme l'a annoncé hier l'entreprise de Redmond, les utilisateurs de Lync et de Skype peuvent désormais communiquer entre eux, soit en mode texte par messagerie instantanée, soit en mode audio. Le mode vidéoconférence entre les deux systèmes sera opérationnel un peu plus tard.

C'est l'an dernier que Microsoft avait fait part de son projet de rapprocher Lync et Skype, montrant pour la première fois en février dernier comment les deux produits pouvaient interagir entre eux. La première phase de l'intégration sera effective en juin prochain, exactement dans les temps du calendrier annoncé. L'interopérabilité est possible aussi bien pour les entreprises qui ont Lync 2010 et Lync 2013 installés sur leurs propres serveurs que pour celles qui l'utilisent avec la suite hébergée Office 365, à côté de Exchange Online et de SharePoint Online. Les utilisateurs de Skype doivent avoir la dernière version du logiciel client pour Windows ou Mac OS. Selon Microsoft, plus de 90 entreprises classées au Fortune 100, représentant environ 5 millions d'utilisateurs, se servent de Lync pour leurs communications vocales, contre 300 millions d'utilisateurs actifs mensuels pour Skype.

Une intégration attendue par les utilisateurs 

Comme l'explique l'analyste de Forrester Research, Henry Dewing, « les entreprises vont bénéficier de l'intégration à deux titres ». En premier lieu, les utilisateurs de Lync pourront communiquer avec les clients, les partenaires et autres intervenants extérieurs qui utilisent Skype. Ensuite, les clients de Lync pourront avoir certains utilisateurs sur Lync et d'autres sur Skype. « Le rapprochement de Lync et de Skype va permettre des échanges et un partage de données de présence et de disponibilité plus étroits, et rendre la communication plus efficace », a déclaré l'analyste. « Les inquiétudes soulevées par les responsables IT sur la sécurité et la conformité de Skype - un service grand public - ne semblent pas poser, à ce stade, de problèmes majeurs », a-t-il ajouté. Microsoft est propriétaire des deux produits et travaille sur leur intégration depuis un certain temps. « Même avant le rachat, en 2011, de Skype par Microsoft pour de 8,5 milliards de dollars, le logiciel de messagerie instantanée, de téléphonie et de visioconférence IP servait déjà d'appoint au service professionnel, avec une version appelée Skype pour les entreprises », rappelle Henry Dewing.

À L'Occitane en Provence, l'entreprise de produits de soins et de beauté française, l'intégration de Lync avec Skype était très demandée par les usagers, comme l'explique le gestionnaire de l'infrastructure de l'entreprise, Stéphane Roux. Depuis plusieurs années, L'Occitane avait opté pour Lync pour la téléphonie, la vidéoconférence, la messagerie instantanée et la téléprésence. « Nous avons pensé que, dans un monde parfait, tout le monde utiliserait Lync. Mais ce n'est pas le cas. Nous devons communiquer avec des partenaires et des clients, qui pour la plupart utilisent déjà Skype. Il était donc très important pour nous que notre infrastructure Lync nous permette aussi de communiquer directement avec les utilisateurs de Skype », a-t-il déclaré. « L'intégration va les rendre plus productifs ».

Exit Yahoo et AOL... 

Exit Yahoo et AOL 



Évidemment, dans un monde vraiment parfait, l'interopérabilité entre les réseaux de messagerie instantanée devrait être universelle, mais c'est loin d'être le cas. Malgré les quelques améliorations réalisées au fil des ans, comme le développement du protocole XMPP (Extensible Messaging and Presence Protocol), de nombreux réseaux de messagerie instantanée restent des jardins clos, comme Skype par exemple. Et Google, qui avait été pourtant un défenseur et un partisan du XMPP - son service de messagerie instantanée Talk IM utilisait le protocole - vient récemment d'annoncer que son nouveau produit de messagerie instantanée et audio/vidéo Hangouts utilisait une technologie propriétaire qui ne permet pas d'échange avec des systèmes basés sur le protocole standard. Comme l'indique Microsoft dans sa documentation, Lync Server, la version du produit installée sur site chez les clients, prend en charge le XMPP et offre des capacités d'interopérabilité avec des réseaux de messagerie instantanée propriétaires, précisément ceux d'AOL et de Yahoo.

Cependant, Lync Online, la version hébergée intégrée à Office 365, ne permet pas cette interopérabilité et, selon une porte-parole de Microsoft, les connexions existantes entre Lync Server et les réseaux de messagerie instantanée de Yahoo et d'AOL seront progressivement supprimées, parce que les accords passés avec ces deux fournisseurs « touchent à leur fin ». « L'interopérabilité avec le service de Yahoo va se poursuivre jusqu'en juin 2014 pour les clients qui disposent de la licence Microsoft Lync Public IM Connectivity User Subscription License (PIC USL) », a-t-elle déclaré par mail, ajoutant que « celle-ci n'est plus vendue et la licence existante n'est pas renouvelable ». « Les clients qui disposent de licences achetées avant cette date pourront continuer à communiquer avec le service de Yahoo jusqu'à la fermeture du service ou jusqu'à la date d'expiration de leur licence. Le partage de communication avec AOL se poursuivra jusqu'en juin 2014 pour les clients existants » a-t-elle encore précisé. Pour l'instant, les clients de Lync peuvent au moins compter sur l'interopérabilité avec Skype.

Interview de Patrick Bergougnou, Pdg de Cirpack

Réaliser des échanges sans qu'aucun plugin ne soit nécessaire, tel est l'avantage du WebRTC (Web Real-Time Communication, pour : communication web en temps réel). Les grands opérateurs s'y intéressent de près...

le 05/05/2015, par Didier Barathon, 537 mots

StarLeaf se développe en France pour bousculer le marché de la...

Skype, Lync, Webex, Chromebox for meetings, plusieurs solutions de grands acteurs tentent de simplifier la visioconférence. Avec son profil de start-up, l'anglais StarLeaf a l'intention de les...

le 24/04/2015, par Didier Barathon, 363 mots

AT&T entrouvre la porte aux plateformes UC comme Lync ou Jabber

AT&T a lancé jeudi « UC Federation service » qui autorise une communication ouverte, avec des plates- formes de communication unifiées externes, à certaines conditions. Cette initiative d'ATT permet...

le 23/01/2015, par Stephen Lawson, adaptation Didier Barathon, 387 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »