Macron obtient des engagements, y compris de Numericable-SFR, sur le très haut débit - Actualités RT Fibre optique

Macron obtient des engagements, y compris de Numericable-SFR, sur le très haut débit

le 02/11/2015, par Didier Barathon avec Reuters, Fibre optique, 499 mots

Emmanuel Macron, ministre de l'économie, se préoccupe du très haut débit, dans son projet de loi et en convoquant chaque trimestre les « quatre grands » opérateurs. Un dossier relancé par l'attitude de Numericable-SFR dont les retards suscitent inquiétudes et colères dans les collectivités locales, comme l'a montré notre dernière enquête.

Macron obtient des engagements, y compris de Numericable-SFR, sur le très haut débit

Les « quatre grands » opérateurs, Bouygues Télécom, Iliad-Free, Numericable-SFR, et  Orange ont donc répondu à la convocation trimestrielle (la dernière date du 16 juillet dernier) du ministre de l'économie qui les suit de près sur le dossier du très haut débit. Un dossier, faut-il le rappeler, défini par le président de la République lui-même. Lancé en 2013, il vise à doter le territoire du très haut débit, le vrai, le Ftth, d'ici 2022, pour un coût total estimé à 20 milliards d'euros, l'Etat assurant 3 milliards.

Vendredi matin, Emmanuel Macron a obtenu l'engagement de Numericable-SFR d'assurer les déploiements auxquels il s'était engagé. L'opérateur insiste sur le fait que ses investissements sont maintenus que ce soit pour le très haut débit fixe ou mobile. "J'ai noté aujourd'hui un engagement fort de SFR-Numéricable en termes d'investissements et une volonté très ferme des dirigeants de SFR-Numéricable de tenir les engagements qui avaient été pris, et même d'aller au-delà", a-t-il déclaré, ajoutant ne pas avoir de chiffres précis.

"Nous sommes aujourd'hui en ligne avec ce grand plan de déploiement qui vise à couvrir la totalité du pays en très haut débit fixe d'ici 2022", a dit Emmanuel Macron à la presse à l'issue de cette réunion.

Deux mois pour changer

Pour être aussi affirmatif, le ministre a fixé plusieurs objectifs pour le mois de janvier prochain :
. Une cartographie des déploiements en cours et à venir dans les zones denses sera rendue publique, le ministre a demandé aux opérateurs de retrouver "le bon rythme" dans les zones intermédiaires. Sur ces dernières, il a dit avoir entendu un message volontaire de SFR-Numéricable.
. Sur les zones non denses, l'ensemble des départements auront fait remonter leurs projets d'ici le début de l'année prochaine, les lignes tarifaires auront été fixées et l'instruction des dossiers sera "rapide",a souligné Emmanuel Macron.
. Le déploiement de la téléphonie mobile dans les zones qui ne sont pas encore couvertes doit, lui, être plus rapide. Il a en outre réaffirmé que l'ensemble de ces zones auraient accès à la 3G (données mobiles) d'ici la mi-2017.
. Enfin, Emmanuel Macron s'est engagé à prendre rapidement les mesures réglementaires nécessaires pour éliminer les "éléments de blocage" qui freinent le déploiement du haut débit dans certains logements ou copropriétés, notamment.
. L'arrêté de recensement des centres-bourgs non encore couverts sera publié la semaine prochaine et l'arrivée de la 2G (téléphonie) dans ces secteurs est assurée pour la fin de l'année 2016, comme prévu, a dit Emmanuel Macron. La procédure d'identification des 800 zones prioritaires hors centre-bourgs qui devrait bénéficier de l'installation de nouvelles antennes-relais aux frais des opérateurs pour un total de 800 millions à un milliard d'euros, conformément à la charte signée au printemps. Le déploiement doit avoir lieu entre 2016 et 2022.

En photo : Emmanuel Macron enregistre les explications de Numéricâble-SFR

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...