Microsoft casse les prix de sa Surface RT... aux Etats-Unis - Actualités RT Terminaux et Systèmes

Microsoft casse les prix de sa Surface RT... aux Etats-Unis

le 16/07/2013, par Jean Elyan avec IDG News Service, Terminaux et Systèmes, 680 mots

Pour sa tablette animée par une puce ARM, la Surface RT, Microsoft révise ses prix avec des baisses pouvant aller jusqu'à 30 %, soit 349 $ pour le premier modèle. Cette baisse ne concerne pour l'instant que les Etats-Unis.

Microsoft casse les prix de sa Surface RT... aux Etats-Unis

Ce week-end, Microsoft a réduit le prix de ses tablettes Surface RT jusqu'à 30 %, proposant le modèle 32 Go d'entrée de gamme à 349 dollars HT. La version 64 Go voit également son prix baisser de 150 dollars et on peut désormais acheter ce modèle pour 449 dollars HT, soit une remise de 25 % par rapport à son ancien prix. Lors de son lancement, la version 32 Go de la tablette coûtait 499 dollars HT et la version 64 Go, 599 dollars HT.

Microsoft a commencé à appliquer cette baisse de prix à partir de dimanche chez certains des ses distributeurs aux États-Unis, notamment Best Buy et Staples. Sur son site Internet, Staples indique que la réduction de prix courre jusqu'au 20 juillet, et seulement jusqu'à épuisement des stocks. Cependant, le site web de Microsoft n'indique aucune limitation, ce qui laisse entendre que la baisse des prix pourrait être permanente ou que les ventes seront honorées pendant plus d'une semaine.

Avec cette baisse de tarif, Microsoft voudrait bien parvenir à réduire ses stocks existants en prévision de l'arrivée d'une ligne de tablettes Windows RT de seconde génération. Le constructeur a déjà fait plusieurs opérations commerciales pour compenser les mauvaises ventes de la tablette. Pas plus tard qu'au mois de juin dernier, la firme de Redmond avait réduit ses prix de 60 % pour l'éducation afin d'inciter les universités et les écoles K-12 à acheter sa tablette. Auparavant, Microsoft proposait - jusqu'au 30 juin - une cover gratuite pour tout achat d'une Surface RT. Enfin, à l'occasion de plusieurs conférences, notamment la TechEd Amérique du Nord qui s'est tenue en juin et la Conférence Microsoft Partner de juillet, les participants pouvaient acquérir la Surface RT 64 Go pour 100 dollars HT, soit une remise de 83 %. Les tarifs remisés couvrent à peine les coûts de fabrication, qui, en tenant compte du prix des composants, se situeraient autour de 284 dollars HT au moins pour la version 32Go.

Microsoft n'a pas abandonné le système d'exploitation Windows RT spécifique qui fait tourner la Surface RT, mais pratiquement tous les OEM ont ostensiblement ignoré cet OS ou annoncé publiquement qu'ils ne le soutiendraient pas et qu'ils ne proposeraient même pas de terminaux pour ce système. A l'inverse, les constructeurs se sont largement orientés vers Windows 8 Pro, même si certains analystes s'interrogent sur l'intérêt de faire tourner des appareils tactiles sur une plate-forme qui utilise surtout des logiciels ne supportant pas les fonctions tactiles. Cette absence de soutien de la part des OEM a permis à Microsoft de baisser de manière très conséquente le prix de la Surface RT. Microsoft avait promis aux partenaires hardware de ne pas casser leurs prix - les OEM doivent payer une licence pour Windows RT -, mais du fait de l'absence de concurrence, le constructeur ne risquait pas de se mettre ses partenaires à dos avec ses offres commerciales.

Certains partisans de longue date de Microsoft ont tourné le dos à la Surface RT, même pour la vendre à un prix très réduit. Hier, le blogueur Paul Thurrott, en général très positif sur Microsoft, a critiqué la tablette, la qualifiant de « tas de ferraille », « beaucoup trop faible pour offrir une expérience satisfaisante ». Microsoft n'a pas dit quand, et même, s'il lancerait de nouvelles tablettes Surface RT. Il semble toutefois clair qu'après la réorganisation annoncée la semaine dernière et la volonté de proposer une « gamme complète » de terminaux - une « famille d'appareils», comme l'a déclaré le CEO de Microsoft, Steve Ballmer - la société devra à un moment donné dévoiler de nouvelles tablettes, ne serait-ce que pour donner crédit aux annonces de son CEO. Microsoft n'a pas révélé les chiffres de ventes de la tablette Surface, aussi bien la RT que la Pro tournant sous Windows 8 Pro, mais les estimations de cabinets d'études comme IDC ne sont pas bonne

Les boutiques et le site en ligne de Microsoft ainsi que des détaillants comme Best Buy et Staples appliquent les réductions sur la Surface RT.

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Le clavier reste exigé avec les tablettes tactiles

Selon le cabinet Forrester, deux tiers des professionnels veulent un vrai clavier avec leurs tablettes tactiles. La tablette tactile comporte normalement un clavier virtuel sur l'écran lorsqu'il est nécessaire...

le 26/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, 207 mots

Smartphone sous Ubuntu : échec du financement du projet

La campagne de levée de fonds pour produire le smartphone Edge sous Ubuntu n'a pas abouti Canonical n'a pu réunir que 13 millions de dollars auprès des internautes alors qu'il  comptait sur 32 millions de...

le 23/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, 339 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »