Microsoft coutumier des add-on non fonctionnelles et bogées - Actualités CSO Hacking

Microsoft coutumier des add-on non fonctionnelles et bogées

le 18/09/2013, par Gregg Keizer, adaptation Oscar Barthe, Hacking, 463 mots

Vendredi dernier, la firme de Redmond a reconnu qu'elle avait dû réécrire 4 des 13 add-on de sécurité publiées lors du dernier Patch Tuesday. D'après le retour des utilisateurs, même une fois installées, les mises à jour demandaient systématiquement à être réinstallées, encore et encore.

Microsoft coutumier des add-on non fonctionnelles et bogées

Depuis quelque temps, Microsoft est malheureusement devenu coutumier des add-on non fonctionnelles et bogées. Les mises à jour défectueuses publiées la semaine dernière s'inscrivent dans une lignée de problèmes de stabilité et de sécurité que connaissent, ces derniers temps, les patchs de la firme de Redmond. Ce dernier faux pas rappellent les bugs qui avaient bloqué les accès aux serveurs mail et handicapé les PC Windows 7, atteint du fameux « écran bleu de la mort » en avril et en août dernier.

«C'est inquiétant » a reconnu Andrew Storms, le directeur de DevOps, au sujet de cette dangereuse tendance qu'avaient les mises à jour de Microsoft à défaillir. Ce dernier craint que la firme de Redmond ne retrouve sa mauvaise réputation d'antan, lorsque les Américains l'appelaient alors « the necessary PITA (pain in the ass) ».

Les utilisateurs manifestent leur ras-le-bol... 

Suite aux nombreuses plaintes des utilisateurs, Microsoft avait déclaré vendredi dernier, via ses forums d'assistance Office, qu'elle avait identifié le problème et publié 13 nouvelles mises à jour afin de mettre un terme aux bugs rencontrés. Ceux-ci concernaient SharePoint Server, Office 2007, Office 2010, Office 2013 et les versions 2003 et 2007 d'Excel.

Outre la défaillance des patchs, c'est l'attitude de Microsoft qui a agacé les utilisateurs des produits de la marque. Sur les différents blogs de la firme, ces derniers n'ont pas mâché leurs mots pour manifester leur mécontentement à l'encontre du manque de réaction de la firme de Redmond et l'incapacité des services d'assistance, impuissants face aux bugs. « J'en ai vraiment mare de Microsoft et de sa capacité à prendre le contrôle sur tout ce qui permet à un ordinateur de fonctionner » a par exemple déclaré un certain Ffaith, sur les forums de la firme.

...pas forcément injustifié

Ce sentiment d'amertume est aisément compréhensible de la part des utilisateurs, d'autant plus que Microsoft n'en est pas à son premier faux pas. En avril et en août dernier, quand les mises à jour défaillantes avaient, une fois de plus, fait parler d'elles, la firme de Redmond avait reconnu qu'elle n'avait pas correctement testé les patchs. Une erreur qui pourrait encore être à l'origine des derniers déboires de la firme. Ceux-ci ont d'ailleurs été rebaptisés « Patch Horror Day » par le responsable technique de Sophos Asie-Pacifique, Paul Duncklin.

Pour expliquer ces bourdes à répétition, Andrew Storms estime que Microsoft se focalise sur le cloud et les nouveaux systèmes de souscription à Office 365 et délaisse, à tort, ses licences traditionnelles. Si Microsoft doit effectivement suivre l'évolution du marché, il ne doit pas le faire à n'importe quel prix, note le directeur de DevOps. 

Microsoft coutumier des add-on non fonctionnelles et bogées

Vendredi dernier, la firme de Redmond a reconnu qu'elle avait dû réécrire 4 des 13 add-on de sécurité publiées lors du dernier Patch Tuesday. D'après le retour des utilisateurs, même une fois installées, les...

le 18/09/2013, par Gregg Keizer, adaptation Oscar Barthe, 463 mots

Google ne crypte pas efficacement les mots de passe Wi-Fi

Lorsqu'un utilisateur d'Android réalise une sauvegarde de son système, notamment en vue d'une réinitialisation de l'appareil, la firme de Mountain View accède immédiatement au clé de son réseau WiFi privé....

le 18/09/2013, par Oscar Barthe, 367 mots

2 millions de comptes clients de Vodafone Allemagne piratés

Un salarié travaillant pour un prestataire de Vodafone Allemagne est soupçonné d'être à l'origine du vol de données concernant deux millions de clients. Cette affaire n'est pas sans rappeler, par sa...

le 16/09/2013, par Serge LEBLAL, 364 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »