Mitel rachète Aastra, pour former une société de 1,1 milliard de dollars de CA - Actualités RT Finances

Mitel rachète Aastra, pour former une société de 1,1 milliard de dollars de CA

le 12/11/2013, par Didier Barathon, Finances, 440 mots

A la recherche d'une taille critique suffisante, les équipementiers télécoms entament une nouvelle période de fusion.  Le cloud computing les oblige également  à revoir leurs solutions et précipite ce mouvement.

Mitel rachète Aastra, pour former une société de 1,1 milliard de dollars de CA

Après la disparition de Nortel  en 2011, les deux autres équipementiers  canadiens, Aastra et Mitel, ont annoncé lundi 11 novembre leur rapprochement. Leur fusion sera effective au premier trimestre 2014, après franchissement des obstacles règlementaires. La nouvelle entité pèsera 1,1 milliard de dollars US de chiffre d'affaires (dont 100 millions de dollars sur le cloud computing). Mitel va débourser 374 millions de dollars US pour l'achat de l'ensemble des actions Aastra en circulation.

Ce rapprochement permet de créer un acteur actif au-delà du marché traditionnel des PBX dans les communications unifiées et les systèmes de collaboration. Les systèmes de vidéoconferencing par exemple doivent inclure des plates-formes permettant d'atteindre les utilisateurs mobiles avec des logiciels et services de cloud computing. Les grands concurrents d'Aastra et Mitel ont consolidé le secteur et formé des partenariats aux cours des dernières années, Cisco a acheté Tandberg et Logitech s'est emparé de LifeSize.

Pas de place pour les petits concurrents

«Les petits acteurs du marché  avec une focalisation étroite et une envergure mondiale limitée se sont rapidement marginalisés », a estimé le Président de Mitel Richard McBee (en photo), les entreprises ont été motivées par une migration massive vers le cloud ».  Richard McBee sera le Président de la nouvelle société, les deux co-CEOs d'Aastra, Francis Shen et Tony Shen devenant respectivement directeur de la stratégie et directeur des opérations. Le conseil d'administration de Mitel va passer de 8 à 9 membres, deux se retirent, trois administrateurs issus d'Aaastra feront ainsi leur entrée dans la nouvelle société.

Les directions françaises des deux entreprises ne souhaitaient pas répondre à nos questions ce mardi matin. La nouvelle entité sera nommée Mitel, mais continuera d'utiliser le nom d'Aastra sur certains marchés européens. Aastra est en effet fortement implantée sur le vieux continent, détenant par exemple 30% du marché des PBX en France (selon le cabinet MZA). Aastra avait racheté EADS télécoms (lui-même issu de Matra Télécoms) en février 2005 et les activités PBX d'Ericsson en 2008. Auparavant, ils avaient racheté les activités PBX d'Ascom. Loin  d'être une société internationale venant conquérir le vieux continent, Aastra s'est ainsi forgé une légitimité au fil des ans en rachetant des sociétés historiquement bien implantées.

Mitel affirme que les deux sociétés sont très complémentaires que ce soit en termes de gammes de produits, de couverture géographique ou de réseaux de revendeurs. La nouvelle société se donne pour objectifs premiers de moderniser sa base installée, en particulier en Europe et en Amérique latine et de se développer avec des solutions de cloud computing, d'abord aux Etats-Unis.

Cisco : Chuck Robbins préfère les start-ups internes aux acquisitions

Réputé pour racheter sans discontinuer des start-up afin de récupérer leurs technologies de niche, Cisco va changer d'optique. Il mise sur le développement interne et le co-développement avec des start-ups,...

le 18/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 617 mots

Réduire les coûts des abonnements par l'analytique : le pari de Dhatim

Les licences, abonnements télécoms ou logiciels, coutent chers et ne correspondent pas toujours à de vrais utilisateurs. Mais directions financières ou informatiques ne savent comment  s'y prendre pour réduire...

le 17/11/2015, par Didier Barathon, 383 mots

Orange et Publicis lancent, avec Iris Capital, un fonds...

Même garni de phrases attendues sur l'avènement du numérique, le sommet franco-allemand sur ce sujet, hier, était un évènement. Derrière les annonces de financement, d'actions communes sur la protection des...

le 28/10/2015, par Didier Barathon, 400 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »