Mobile Office : L'infogérance mobile poussée par la data - Actualités RT Convergence

Mobile Office : L'infogérance mobile poussée par la data

le 05/12/2006, par Eddye Dibar, Convergence, 297 mots

«Il s'agit de notre première participation à Mobile Office en tant qu'exposant, question de maturité du marché», commence Nicolas Peltier, p-dg d'Anatole. Cette société propose des services d'infogérance de parc de téléphones mobiles, en mode ASP. «Il se passe aujourd'hui en téléphonie mobile ce qu'il s'est passé pour la gestion des parcs informatiques il y a quelques années. La mobilité intègre de plus en plus de data, et rejoint la responsabilité du SI, alors qu'il y a quatre ans, ce sont les services généraux qui étaient nos interlocuteurs », explique-t-il. Anatole Fleet Manager est un outil destiné à optimiser et à contrôler ce que les opérateurs facturent. «Les entreprises n'ont pas de visibilité sur la gestion de leurs actifs et les coûts de leurs télécommunications», analyse Nicolas Peltier. Fleet Manager leur permet de savoir précisément avec quels terminaux sont équipés les collaborateurs, le niveau de consommation individuel et comment ces consommations sont ventilées entre les différents services de l'entreprise. Nicolas Peltier résume les points forts de son logiciel, lesquels ne sont pas accessibles via les outils des opérateurs télécoms : «Fleet Manager est personnalisable. Il s'interface avec tous les systèmes de nos clients. Enfin, il permet d'optimiser et de faire des simulations tarifaires, en fonction de l'historique des communications passées jusque là». Anatole s'est interfacé avec les systèmes de facturation des opérateurs. «Nous récupérons ce qui est disponible au public d'une part, mais aussi les données des opérateurs propres à l'infogérance», souligne-t-il. Inversement, «SFR a sorti sa propre solution d'infogérance, dont la partie logicielle s'appuie sur l'application Fleet Manager», révèle le p-dg d'Anatole. Fleet Manager est disponible sous forme d'abonnement annuel, au volume de ligne. La location de l'application revient à 1 euro par ligne et par mois. «Cela équivaut au coût d'une option chez un opérateur», conclut Nicolas Peltier.

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »