Netsize, rôdé à l'e-conférence

le 05/01/2006, par Olivier COREDO, Fibre optique, 604 mots

Netsize, fournisseur d'accès et de solutions multimédia mobiles, utilise depuis 2003 l'e-conference pour informer et former ses 17 filiales à travers le monde. Charles Vernimmen, responsable marketing et produits de l'éditeur nous parle de cet outil qui a révolutionné la manière de travailler.

R&T : Quel est votre besoin en matière de formation ? C.V : Nous sommes éditeur de logiciels pour les services mobiles. Nous fournissons des plateformes Wap, des solutions de contenus tels que des quizz, des votes... Nous devons former nos commerciaux à nos produits, aux nouvelles fonctionnalités ou au changements de versions. Nous avons d'autre part une offre de couverture d'interconnexion pour envoyer des SMS ou effectuer des connexions WAP à travers le monde. Nous devons informer nos équipes des nouvelles connexions, des pays couverts, des tarifs, des produits proposés... Nous organisons des ateliers de formation à nos nouvelles offres. De plus, nous formons nos équipes d'administration des ventes à nos outils de gestion, à nos systèmes de backoffice comme le suivi de clientèle ou la comptabilité. Chaque formation regroupe en moyenne de 10 à 20 personnes sur une population totale de 200 personnes. R&T : Comment fonctionniez-vous avant ? C.V : Nous organisions trimestriellement ou semestriellement des séminaires au siège avec les différents départements en fonction des besoins. Nous nous déplacions dans nos 17 filiales en Europe, en Australie, au Mexique et aux US. Gérer la formation sur plusieurs continents était fort complexe. Nous souffrions du manque de régularité. La fréquence n'était pas assez élevée pour assurer un bon niveau de formation. R&T : Quelle solution avez-vous retenu ? C.V. : Nous sommes partis de suite sur un mode ASP. C'était un des pré-requis. En 2003, nous avons eu un très bon contact avec Genesys et avons été séduits par le modèle en partage de revenus. Nous n'avons pas de frais récurrents mais sommes facturés uniquement à la communication. Nous avons opté pour la solution Genesys Meeting Center, une plateforme collaborative en mode ASP qui intègre l'audio et le Web sur une même interface. La fonctionnalité Localconnect nous permet de nous connecter à travers un appel local à un prix local. R&T : Concrètement comment cela fonctionne t'il ? C.V. : Une dizaine de personnes a la capacité d'organiser des réunions à travers Outlook. La connexion s'effectue à travers un appel à une passerelle. La synchronisation entre le Web et le téléphone s'effectue en utilisant un code commun.Le flux est descendant du présentateur vers l'auditoire. Lui seul à la capacité de donner la parole aux interlocuteurs. Ils peuvent cependant réagir instantanément à travers le chat. L'organisateur déroule des présentations PowerPoint et organise des visites guidées de pages Internet, grâce à la fonctionnalité Webtour. R&T : Se connectent-ils en situation de mobilité ? C.V : Très peu ! Ils utilisent un pc fixe et téléphone fixe. Mais pourquoi pas une solution complètement mobile. Pour le moment, Genesys ne nous a rien proposé. L'évolution en VoIP nous intéresserait dans un premier temps. R&T : Quels sont les gains réalisés ? C.V. : Les gains sont difficiles à estimer. La solution n'a pas empêché ni les déplacements ni les séminaires. Il y a cependant plus d'interaction entre les équipes. Nous avons amélioré la communications et les échanges. R&T : Comment vos équipes perçoivent la solution ? C.V : Elles ont eu du mal à s'approprier le nouvel outil. La synchronisation Web/audio n'est pas si simple. Mais elle est dorénavant rentrée dans les m?urs chez Netsize. R&T : Pensez-vous la faire évoluer ? C.V. : Nous devrions l'utiliser plus avec nos clients. Nous le faisons ponctuellement aux US, à la demande de nos clients Américains. Mais elle correspondrait tout à fait à des besoins en Europe.

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Comment déployer une BLOM en aérien pour les zones rurales ?

Pour les zones peu denses, le déploiement du très haut débit par les voies hertziennes est une option très prisée des collectivités locales. Il faut néanmoins réunir des conditions draconiennes, juridiques et...

le 27/11/2015, par Didier Barathon, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »