Netwise: "Netswitch, un standard d'entreprise sur votre mobile"

le 10/11/2005, par Olivier COREDO, Fibre optique, 352 mots

Interview Sylvain Lamblot : Directeur Général de Netwise France/Benelux R&T : Qu'est ce que Netswitch ? SL : Netwise est un éditeur de logiciels, Suédois. Historiquement, nous sommes présent dans l'accueil téléphonique à travers des solutions PABX. Nous avons décidé de décliner ces solutions pour les opérateurs mobiles. Nous commercialisons donc une console opératrice pour PC et pour les téléphones mobiles compatibles Java. Cette solution, baptisée Netswitch, permet de reproduire les fonctionnalités d'un PABX sur le téléphone mobile : état de disponibilité, routage d'appels, conférences, groupes d'appels, listes noires... R&T : Concrètement, comment ça marche ? SL : A la différence d'un Cisco ou même d'un RIM, nous fournissons une solution pour le coeur de réseau de l'opérateur. Il intègre ces briques dans son réseau. A ce titre nous fonctionnons sur un protocole opérateur, Parlay, et évoluons vers l'IMS (IP Multimedia Subsystem). Concrètement, nous leurs fournissons des serveurs. La plateforme réseaux est complétée par un client Java installé sur le téléphone mobile. Ce client agit comme une console opératrice et intègre tout un lot de fonctionnalités : liste de contacts, disponibilités, règles de routage en fonction de la présence, règles de conférences, appels de flottes, escalade d'appels... R&T : A quels acteurs s'adresse cette solution ? SL : Nous sommes partis de deux tendances fortes. D'une part, de plus en plus de personnes en entreprises utilisent leurs téléphones mobiles. En Finlande par exemple, plus de 60% des appels sont initiés d'un mobile. Avec les forfaits illimités, c'est un mouvement de fonds. D'autre part, les opérateurs cherchent à fournir des services à valeur ajoutée aux entreprises. Partant de ces deux constats, les opérateurs cherchent à ajouter au mobile les mêmes fonctionnalités que la téléphonie fixe. Avec Netswitch, les TPE/PME disposent d'une solution sans pabx qui reposent entièrement sur GSM. Certaines choisiront une solution hybride intégrée au SI de l'entreprise. Nous adressons ces clients à travers les équipementiers, comme Ericsson et Nokia, et les opérateurs. Nous avons l'opérateur 3 comme client opérationnel, et discutons avec Orange et Vodafone, SFR en France. Nous venons de signer un beau contrat au moyen orient. Le décollage sera total lorsque les opérateurs seront totalement passés à IMS.

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Comment déployer une BLOM en aérien pour les zones rurales ?

Pour les zones peu denses, le déploiement du très haut débit par les voies hertziennes est une option très prisée des collectivités locales. Il faut néanmoins réunir des conditions draconiennes, juridiques et...

le 27/11/2015, par Didier Barathon, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »