NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité - Actualités RT Réseaux

NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité

le 19/01/2016, par Didier Barathon, Réseaux, 319 mots

NextiraOne réunit en kick-off l'ensemble de ses 1300 salariés cette semaine. L'occasion de tourner la page des années noires.

NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité

Repris par Walter Butler au mois de juin dernier, NextiraOne se réorganise, du moins au sommet. La société est désormais dirigée par un Conseil de surveillance, dont Walter Butler assure lui-même la présidence et un directoire, avec Philippe Hedde comme directeur général, il est en poste depuis septembre 2010. Ce directoire s'offre un président, Jean-Maurice Fritsch, que l'on a connu au même poste chez Osiatis, ancienne possession de Walter Butler rachetée par Econocom.  Jean-Maurice Fritsch est resté directeur exécutif du groupe jusqu'au mois de juillet 2015. Son arrivée traduit « un renforcement des capacités opérationnelles du groupe » nous précise Philippe Hedde.

Six mois après la reprise

Cette formule directoire et conseil de surveillance, habituelle dans le monde Butler a été annoncée lundi soir. Elle intervient six mois après la fin de l'opération de reprise de l'intégrateur, le 29 juin précisément. Les deux axes principaux de développement sont confirmés. D'une part, NextiraOne regarde de près toute opération de croissance externe possible dans le secteur très déprimé des intégrateurs réseaux. De l'autre, le groupe se déploie sur les quatre axes définis à l'époque : sécurité, communications unifiées, wan et cloud, centres de contact.

Axé grands comptes

Le premier de ces axes, la sécurité, est une priorité absolue  le nouveau directoire qui veut se renforcer. Acquisition ou nouveau référencement ? Pas de précision pour l'instant. NextiraOne, nouvelle version a également amorcé son déploiement géographique avec une nouvelle agence installée sur Paris et dirigée par Paulo Simoes, un ancien de Télindus (passé dans le giron de SFR début 2014). En dehors de ses 33 agences en région, chargées des PME et des ETI, il s'agit sur Paris de bien cibler les grands comptes. NextiraOne a également recruté 60 personnes depuis le 1er juillet  dernier et compte une centaine de salariés en alternance, près de 10% de l'effectif total.

En photo : Jean-Maurice Fritsch, nouveau président du directoire de NextiraOne

Mitel installe son infrastructure au coeur du London Stadium

L'entreprise de télécommunications canadienne Mitel a fourni au London Stadium l'infrastructure de communication qui a permis d'assurer le bon déroulement de la toute première série de la Major League...

le 11/07/2019, par Scott Carey, Computerworld UK (adaptation Jean Elyan), 539 mots

Bmw et Daimler finalisent leur accord sur la conduite autonome

Après une première ébauche de partenariat annoncé en février dernier, les constructeurs automobiles allemands Daimler AG et BMW Group ont signé un accord de coopération définitif pour le développement de...

le 05/07/2019, par Dominique Filippone, 344 mots

Du WiFi 6 et des services cloud basés sur l'IA à la périphérie de...

L'appliance d'intelligence artificielle basée sur le cloud et le point d'accès WIFI 6 de Mist, une société de Juniper Networks, doivent permettre de déployer des réseaux sans fil intelligents et à haute...

le 03/07/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 1030 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...