Nokia délocalise 4 000 emplois en Asie - Actualités RT Terminaux et Systèmes

Nokia délocalise 4 000 emplois en Asie

le 10/02/2012, par Jean Elyan / IDG News Service, Terminaux et Systèmes, 377 mots

Nokia va relocaliser une partie de sa production en Asie. 4 000 emplois passeront à la trappe en Europe et au Mexique.

Nokia délocalise 4 000 emplois en Asie

Nokia a décidé de délocaliser une plus grande partie de sa production en Asie. Pour ce faire, le constructeur finlandais va licencier environ 4000 salariés d'ici la fin de l'année dans trois usines situées en Europe et au Mexique. Prises dans leur ensemble, les usines Komarom en Hongrie, Reynosa au Mexique, et Salo en Finlande, concernées par les réductions de personnel, emploient 8900 personnes. Au mois de septembre dernier, au moment où il annonçait qu'il fermerait une autre de ses usines à Cluj en Roumanie à la fin de l'année 2011, le constructeur avait prévenu qu'il procèderait à un audit de ces trois usines. Le finlandais estime que ses usines asiatiques offrent de meilleures conditions en terme de volume de production, mais aussi de proximité avec les fabricants des composants qui entrent dans la fabrication de ses produits. « En déplaçant une plus grande partie de sa production en Asie, Nokia espère être plus compétitif, » a indiqué l'entreprise dans un communiqué. Alors que les ventes de ses smartphones sous Symbian ont chuté plus rapidement que prévu, le constructeur finlandais doit accélérer sa production de smartphones sous Windows Phone. « Nokia veut aller plus vite pour proposer plus rapidement ses smartphones Lumia sous Windows Phone sur les nouveaux marchés que nous visons. Nous voulons aussi augmenter le rythme de sortie des nouveaux modèles, » a déclaré le CEO de Nokia, Stephen Elop, au cours d'une conférence téléphonique qui a suivi la publication des résultats financiers de l'entreprise au quatrième trimestre.

Les salariés qui resteront dans les usines concernées par les licenciements seront affectés à la « personnalisation des smartphones, » comme l'a précisé Nokia. « Par exemple, pour adapter un logiciel à une petite série de téléphones pour un opérateur particulier, » comme l'a indiqué un porte-parole de Nokia.

Au quatrième trimestre, les ventes de Nokia se chiffrent à 10 milliards d'euros, soit en baisse de 21% par rapport à l'année précédente, et le constructeur affiche une perte nette de 1,07 milliard d'euros, contre un bénéfice net de 745 millions d'euros un an plus tôt. Comme beaucoup de ses concurrents, Nokia se prépare désormais pour le Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, où le constructeur tiendra sa première conférence le 27 février prochain.



La mauvaise configuration des datacenters, source de gros gaspillages

Les vieux serveurs ne se contentent pas de brûler de l'électricité. Ils sont aussi toxiques pour l'environnement. Selon l'EPA, l'agence américaine de protection de l'environnement (United States Environmental...

le 12/02/2019, par Andy Patrizio, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 611 mots

RCA livre sa première caméra WiFi de surveillance intérieure

Présent sur les produits domotiques et appareils de video-surveillance en extérieur, le fournisseur américain RCA s'essaye à la sécurité d'intérieur avec une caméra dédiée. Le résultat est mitigé avec un...

le 26/12/2018, par Michael Ansalado, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 899 mots

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...