NTT teste du 400 Gbps sur une seule longueur d'onde - Actualités RT Fibre optique

NTT teste du 400 Gbps sur une seule longueur d'onde

le 08/09/2014, par Tim Hornyak, IDG NS, Fibre optique, 426 mots

L'opérateur historique japonais NTT a testé avec succès des connexions Internet qui peuvent transmettre du 400Gbps sur une seule longueur d'onde.  Au-delà de cette performance, la stabilité et la cohérence de transmission sont deux points clés de l'expérience.

NTT teste du 400 Gbps sur une seule longueur d'onde

En collaboration avec Fujitsu et NEC, le géant des télécommunications japonais NTT a vérifié comment la technologie numérique de transmission optique pouvait se montrer cohérente sur des distances de plusieurs milliers de kilomètres et jusqu'à 10 000 km. Avec elle, une seule longueur d'onde peut assurer le transport de données à  400 Gbps, soit quatre fois la capacité des systèmes précédents. Chaque fibre peut transporter plusieurs longueurs d'onde et beaucoup de fibres peuvent être intégrées dans un seul câble.

Cette nouvelle approche pourrait permettre de plus que doubler la capacité existante pour répondre à la demande croissante de bande passante, en particulier par des utilisateurs intensifs de données.  La technologie pourrait être utilisée dans la prochaine génération de liaisons dorsales qui regroupent les appels et les flux de données et les envoient sur les liaisons à haute capacité pour traverser les océans et les continents. La fibre au sein du réseau resterait la même, seul l'équipement à chaque extrémité devrait changer.

Une capacité de 24Tbps par fibre possible

Alors que la capacité actuelle de ces liens est à 8Tbps (térabits par seconde) par fibre, la nouvelle technologie permettrait de passer à une capacité de 24Tbps par fibre, selon NTT.  "A titre d'exemple de la taille des données, 24 Tbit correspond à l'envoi d'informations contenues dans 600 DVD (4,7 Go par DVD) dans une seconde», a écrit un porte-parole de NTT dans un e-mail. "La vérification a été effectuée en utilisant des algorithmes qui sont prêts à être mis en oeuvre dans les circuits CMOS de montrer que ces technologies sont pratiquement réalisable."

Pour compenser les distorsions le long de la fibre optique, les chercheurs du consortium ont travaillé en arrière du traitement du signal de propagation numérique avec un algorithme optimisé. Le résultat de cette recherche est que la quantité de matériel nécessaire pour les transmissions sur de longues distances peut être réduite, ce qui signifie que le réseau pourrait consommer moins d'électricité.

«Nous sommes très heureux de montrer cette performance révolutionnaire, dépassant les 100 Gbps en transmission optique", souligne  Masahito Tomizawa, directeur exécutif du consortium NTT Réseau Innovation Labs. «Cette nouvelle technologie maintient la stabilité et la fiabilité de nos 100 Gbps tout en améliorant en même temps considérablement les performances."  Le consortium a dit qu'il prend des mesures vers la commercialisation de la technologie à l'échelle mondiale, mais n'a pas voulu dire quand cela arrivera.

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...