NTT veut racheter les 8 datacenters de l'allemand E-Shelter - Actualités RT Cloud / Virtualisation

NTT veut racheter les 8 datacenters de l'allemand E-Shelter

le 03/03/2015, par Didier Barathon, Cloud / Virtualisation, 353 mots

Après le projet de fusion entre Telecity et Interxion, le marché européen se prépare à une nouvelle opération. La dimension européenne n'est plus suffisante pour attirer les clients et continuer à investir.

NTT veut racheter les 8 datacenters de l'allemand E-Shelter

L'opérateur historique japonais NTT veut racheter 86,7% l'opérateur de datacenters allemand E-Shelter pour 830 millions de dollars. Une information du quotidien économique japonais Nikkei business confirmée par l'agence Reuters. L'Allemagne est le deuxième marché européen pour les datacenters. E-Shelter compte 650 000 mètres carrés dans 3 datacenters sur la seule région de Francfort où NTT en a déjà un. E-Shelter veut 200 000 mètres carrés supplémentaires sur Francfort.

A Berlin, E-Shelter dispose d'un datacenter de 140 000 mètres carrés d'hébergement dans un espace total de 430 000 mètres carrés. A Vienne, le 1er bâtiment en construction depuis l'année dernière aura 260 000 mètres carrés. A Munich, c'est deux centres que la société a installés, l'un de 22 000 mètres carrés, l'autre en comptera 60 000 sur un terrain de 200 000 mètre carrés. E-Shelter dispose également d'un centre à Zurich.

Des acquisitions sur tous les continents

NTT a déjà acquis une participation dans l'américain RagingWire en 2013 ce qui lui a permis de doubler sa présence locale à : Ashburn en Virginie et Sacramento en Californie. NTT a également racheté Virtela un intégrateur réseau en 2013, il est basé à Denver dans le Colorado. En 2010, le japonais avait pris le contrôle de Dimension Data, intégrateur sud-africain d'origine, déployé aujourd'hui dans le monde entier, en particulier en Europe avec le rachat de Nextiraone. en 2012, NTT a acheté une participation de 74 % dans l'indien Netmagic Solutions, qui compte sept installations à travers le pays. L'année suivante, NTT a acquis Port Asie en Thaïlande et son centre de données de 100 000 mètres carrés dans la banlieue de Bangkok.

Avec le renfort d'E-Shelter, NTT deviendrait le n°3 du marché en Europe derrière Equinix et Telecity-Interxion. Les deux tiers de ses centres de données seraient en dehors du Japon. L'opérateur explique ne pas pouvoir construire assez rapidement pour faire face aux besoins, il est donc obligé de procéder par croissance externe. NTT a déjà une énorme présence à Londres, avec neuf centres de données, un autre est en construction. NTT dispose d'un centre de données à Madrid et d'un à  Paris.

Cisco et AWS se rapprochent pour mieux gérer les clusters de...

Cisco et Amazon Web Services (AWS) prévoient de lancer ensemble une plateforme pour rationaliser le développement et la gestion d'applications conteneurisées basées sur Kubernetes. Selon Cisco et AWS, grâce à...

le 12/11/2018, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 980 mots

Vodafone prépare un service de cloud privé virtuel pour les PME

Les PME qui veulent s'étendre à l'international veulent bénéficier de services de cloud dédiés capables de les suivre dans leur expansion. Des services qui soient accessibles en termes de prix et fiables en...

le 18/03/2016, par Peter Sayer / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 450 mots

Deutsche Telekom lance une offre de cloud public pour toute l'Europe

Comme prévu, l'opérateur historique allemand a lancé son offre de cloud public lors du Cebit, lundi. Cette offre vise ouvertement AWS, elle est réalisée en association avec Huawei qui fournit les serveurs....

le 15/03/2016, par Didier Barathon, 410 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »