Objets connectés étendus avec Z-Wave Long Range

le 09/09/2020, par Patrick Nelson, Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 548 mots

La spécification Z-Wave Long Range augmente de 4 fois la portée, et de près de 10 fois la taille du réseau des maisons intelligentes.

Objets connectés étendus avec Z-Wave Long Range

La Z-Wave Alliance a annoncé une spécification pour le protocole de maison intelligente sans fil Z-Wave qui permet de multiplier par quatre la portée des dispositifs Z-Wave, tout en augmentant d'un facteur 10 le nombre de dispositifs pouvant coexister sur un réseau Z-Wave. En concurrence sur le marché de la maison intelligente avec Zigbee, le Bluetooth et, dans une moindre mesure, avec le WiFi, le protocole Z-Wave est très utilisé dans tous les domaines, depuis les commandes d'éclairage intelligentes jusqu'aux serrures de porte et aux capteurs. Z-Wave est aussi connu pour sa très faible consommation d'énergie. Selon l'Alliance, grâce à une fonction de contrôle dynamique de la puissance, la spécification Z-Wave LR sera encore plus efficace sur le plan énergétique. Ainsi, une pile de la taille d'une pièce de monnaie pourra alimenter un dispositif comme un capteur de porte/fenêtre pendant une dizaine d'années environ.

La technologie Z-Wave utilise un spectre radioélectrique de fréquence plus basse que les autres technologies de réseau sans fil - 908,42 MHz en Amérique du Nord, 868,42 MHz en Europe - ce qui permet à ses signaux de traverser plus facilement des obstacles physiques comme les murs. Surtout, la plus grande portée du Z-Wave LR permettra au trafic du réseau Z-Wave de voyager au-delà de l'espace domestique à proprement dit, pour atteindre le garage, la cour, et même les dépendances. Le Z-Wave LR permettra aussi à plus de dispositifs de se connecter au réseau. En effet, la nouvelle spécification fait passer la limite actuelle supportable de 232 noeuds à plus de 2 000 noeuds, et ce, sur le même réseau.

 

La spécification Z-Wave LR est rétrocompatible et interopérable avec toutes les générations précédentes de la technologie Z-Wave. (Crédit : Z-Wave Alliance).

La semaine dernière, Mitch Klein, le directeur exécutif de la Z-Wave Alliance, a déclaré que c'était majoritairement grâce à l'augmentation de la mémoire disponible dans les puces Z-Wave de la série 700, la génération la plus récente, disponible depuis la fin 2018, que ces améliorations avaient été possibles. La Z-Wave Alliance, qui a opté depuis peu pour un statut d'organisme indépendant spécialisé dans le développement de standards, voudrait « rendre la technologie Z-Wave plus attractive pour le marché de l'IoT », comme l'a déclaré son directeur exécutif. « L'Alliance cherche également à intéresser d'autres marchés verticaux à la technologie Z-Wave ». La décision de Chipmaker Silicon Labs d'ouvrir totalement la technologie Z-Wave à d'autres fabricants devrait également mettre fin aux critiques selon lesquelles les puces Z-Wave ne sont disponibles qu'auprès d'une seule source.

La meilleure nouvelle pour les utilisateurs actuels de la technologie Z-Wave, c'est que la technologie Z-Wave LR est rétrocompatible et interopérable avec tout dispositif Z-Wave déjà installé. Cela ne veut pas dire qu'un capteur Z-Wave construit autour d'une puce Z-Wave antérieure à la série 700 offrira d'emblée une autonomie de 10 ans ou une portée quatre fois supérieure à ce qu'elle était auparavant, mais rien n'empêche ces utilisateurs de maintenir ces appareils sur leur réseau s'ils répondent toujours à leurs besoins et de le compléter avec de nouveaux produits offrant ces avantages. A noter qu'il faudra au moins un contrôleur alimenté par une puce Z-Wave de la série 700 sur le réseau pour profiter de toutes les améliorations apportées à la nouvelle technologie.

Ericsson met la main sur Cradlepoint

L'équipementier de téléphonie mobile suédois va débourser 1,1 milliard de dollars pour racheter Cradlepoint, spécialiste du WAN sans-fil. Ce dernier a dévoilé récemment une offre 5G pour les filiales des...

le 22/09/2020, par Cradlepoint propose des routeurs sans-fil WAN en 5G pour les filiales., 238 mots

Palo Alto muscle son offre SD-WAN avec CloudGenix

L'équipementier californien Palo Alto étend les capacités d'apprentissage machine et d'intelligence artificielle de l'équipement SD-WAN acquis avec le rachat de CloudGenix en l'intégrant à sa solution Prisma...

le 18/09/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 724 mots

Extreme Networks unifie ses solutions avec sa plateforme ExtremeCloud...

Extreme Networks lance des commutateurs centraux autour d'une plate-forme de gestion cloud pour offrir une protection contre les intrusions sans fil, des services de localisation, de la gestion IoT, l'accès...

le 17/09/2020, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 1581 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...