Opinion : Cisco n'a pas l'intention, et ne l'a jamais eu, de négocier avec Arista - Actualités RT Réseaux

Opinion : Cisco n'a pas l'intention, et ne l'a jamais eu, de négocier avec Arista

le 18/12/2014, par Jim Duffy, Network World, Réseaux, 529 mots

Résumé des épisodes précédents :  Cisco soupçonne Arista d'avoir copié plusieurs de ses brevets et  vient de déposer une plainte pour contrefaçon. Notre éditorialiste, Jim Duffy, soupçonne Cisco d'être surtout animé par la volonté de se venger, Arista ayant été fondé par des anciens de Cisco.

Opinion : Cisco n'a pas l'intention, et ne l'a jamais eu, de négocier avec Arista

Le PDG de Cisco, John Chambers, n'a pas voulu répondre à notre question la semaine dernière : avait-il l'intention de négocier avec Arista ? Il explique ne pouvoir se prononcer sur un litige en cours et que sa société a été surprise par les déclarations des dirigeants d'Arista, expliquant qu'ils n'ont pas eu à réin-venter la technologie existante pour atteindre leur succès actuel dans la commutation de centre de données.

Sa non-réponse était suffisante pour nous convaincre qu'une telle alternative n'a jamais été prise en compte. La détestation personnelle entre la PDG d'Arista, Jayshree Ullal, et le VP marketing de Cisco / Insieme, Soni Jiandani, est bien connue. Il peut exister un certain ressentiment entre John Chambers lui-même et Andreas Bechtolsheim, le patron du développement chez Arista. Andy ayant été  vice-président et directeur général de la division Systèmes Gigabit de Cisco qui a développé la ligne Catalyst 4500, de 1996 à 2003.

Ce n'est pas un accident

Notre conviction est que Cisco était prêt à déposer plainte contre Arista dès le mois de juin dernier et donc à rendre ce litige public. Il n'a pas voulu le faire à l'époque, pour ne pas prendre le risque de faire dérailler l'introduction en bourse d'Arista, prévue à la même date, en rendant public cette affaire trop tôt. Cisco a donc retardé l'opération jusqu'à ce mois-ci, mais ce n'est pas un accident. Cette plainte vient après l'expiration d'un délai de 180 jours après l'entrée en bourse d'Arista début  juin. Période au cours de laquelle les actionnaires ne sont pas autorisés à vendre.

A l'expiration du délai, le 1er décembre et jusqu'au 4 décembre, l'action d'Arista monte de 3%, le 5 lors de l'annonce du dépôt d'une plainte par Cisco, cette action commence à baisser, atteignant -12% le 8 décembre. On remarquera dans le même temps que les revenus de Cisco sur la commutation Ether-net au T2 sont en baisse alors que ceux d'Arista progressent et ce, malgré les succès de la ligne Nexus 9000. Au T3, Arista gagne de solides parts de marché dans le datacenter, elle espère également une forte progression au T4.

Copyright sur des interfaces de commandes en ligne

Par ailleurs on peut s'interroger sur le fait que Cisco poursuive Arista pour avoir enfreint le copyright sur des interfaces de commandes en ligne, d'autres l'ont fait, sans être inquiétés pour autant. Enfin, Cisco a rendu publique sa plainte, avant même de l'avoir déposée. Autant dire qu'il y a volonté de causer des dommages avant que le Tribunal n'y songe.

De notre point de vue, plus qu'une affaire de propriété intellectuelle, ce dossier reflète une volonté, très calculée,  de se venger de la part de Cisco.  Engager des poursuites contre Arista a toujours été l'objectif de Cisco. Il semble qu'il n'y  a jamais eu d'intention de tenter de négocier un accord financier entre les deux entreprises,  du moins de la part de Cisco après avoir découvert une violation potentielle de ses brevets.

(en photo : John Chambers et Jayshree Ullal)

Facebook fait appel à Arista pour muscler son réseau

Facebook s'est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents. Les dirigeants de Facebook ont profité de l'Open...

le 15/03/2019, par Bastien Lion, 400 mots

Attention aux pièges du SD-WAN

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels. Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des...

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), 930 mots

Le pare-feu VMware prend pour objectif de défendre les apps dans...

Le service de pare-feu Service-defined Firewall de VMware fonctionne dans les environnements bare-metal, VM et de conteneurs, et prend en charge le cloud hybride. VMware a dévoilé un pare-feu qui, selon le...

le 11/03/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 524 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »