Orange et SFR se partagent les meilleures zones à fibrer en île de France

le 08/04/2013, par Jean Pierre Blettner avec AFP Relaxnews, Fibre optique, 345 mots

Orange et SFR se partagent les meilleures zones à fibrer en île de France

L'État, la région Ile-de-France et les opérateurs France Télécom-Orange et SFR ont signé lundi 8 avril une déclaration commune sur le déploiement de la fibre optique, sur fonds propres, afin de couvrir les foyers et des entreprises d'Ile-de-France en 2020.
Les deux opérateurs ont déjà commencé le déploiement de la fibre optique jusqu'au domicile (FTTH) dans la région, notamment dans Paris intra-muros. Ce nouvel accord doit permettre de donner des assurances aux collectivités locales sur leur engagement à déployer le très haut débit internet fixe dans les zones moyennement denses d'ici 2020.

A partir du moment où les opérateurs s'engagent à déployer la fibre sur une commune, ils ont cinq ans pour démarrer les travaux de raccordement. "La réussite de cet objectif sera obtenue grâce à la conjugaison des efforts publics et privés", indique le communiqué commun.

Comme toute région, l'Ile-de-France sera divisée en trois zones. "Dans les zones très denses, où il existe une densité de la population suffisante pour permettre une concurrence par les infrastructures, chaque opérateur déploiera son réseau de façon indépendante".

Dans les zones moins denses d'Ile-de-France, chaque opérateur déploiera son propre réseau: France Télécom-Orange couvrira ainsi 198 communes et SFR, 122 communes. Pour ces deux zones, qui représentent 89% des foyers franciliens, soit 4,7 millions de foyers, les deux opérateurs assureront le financement du déploiement, et "les réseaux seront ouverts aux autres fournisseurs d'accès grâce aux offres de gros de chaque opérateur", souligne le communiqué.

SFR et France Télécom-Orange ont signé en novembre 2011 un partenariat afin de se partager le déploiement de la fibre dans 10 millions de foyers situés en dehors de grandes villes, où leurs projets de développement se recoupaient souvent.

Enfin, dans la troisième zone, la moins rentable en apparence, où se trouvent les 862 communes où la densité de population est la moins dense, et qui ne sera pas équipée par des investissements privés, ce sont les collectivités départementales qui déploieront des réseaux mutualisés de fibre optique jusqu'au domicile sous la forme de réseaux d'initiative publique départementaux (RIP), avec le soutien financier de l'État et de la Région via son Plan Fibre de 150 millions d'euros.



L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Comment déployer une BLOM en aérien pour les zones rurales ?

Pour les zones peu denses, le déploiement du très haut débit par les voies hertziennes est une option très prisée des collectivités locales. Il faut néanmoins réunir des conditions draconiennes, juridiques et...

le 27/11/2015, par Didier Barathon, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »