Orange pousse la fibre dans les métropoles et défie Numericable-SFR - Actualités RT Fibre optique

Orange pousse la fibre dans les métropoles et défie Numericable-SFR

le 16/04/2015, par Didier Barathon, Fibre optique, 507 mots

Il y a un mois seulement, Orange présentait son plan Essentiels 2020, destiné à tracer sa feuille de route. Depuis, chaque objectif est déployé par les équipes de l'opérateur, Stéphane Richard lui-même s'engage sur le dossier de la fibre optique.

Orange pousse la fibre dans les métropoles et défie Numericable-SFR

Orange a tenu une conférence de presse nationale le 15 avril, avec Stéphane Richard son Pdg et Delphine Ernotte, directrice générale France, mais d'autres conférences se sont tenues en région au même moment sur la fibre optique. Signe que le dossier est important en termes de communications et dans toutes les acceptations du mot « communication », pour l'image du groupe et la sensibilisation des clients.

L'opérateur annonce fibrer entièrement Paris, 7 villes (Bayonne, Brest, Caen, Lyon, Metz, Montpellier, Nice) et 7 communes de la Métropole de Lille (Villeneuve d'Ascq, Marcq-en-Baroeul, Wasquehal, Le-zennes, La Madeleine, Lambersart, Mons-en-Baroeul). Elles seront couvertes d'ici la fin de 2016. Le groupe va investir 3 milliards d'euros dans le FTTH entre 2015 et 2018. Il veut se placer en tête des déploiements fibre optique en France, devant son grand concurrent privé, Numericable-SFR. Un troisième acteur déploie aussi la fibre, les RIP, le bras armé des collectivités locales, dans les zones moins denses.

L'extinction du cuivre est inévitable

Une fois son réseau déployé, Orange doit trouver des abonnés. C'est la prochaine étape. Actuellement, l'opérateur en compte 4 millions et veut passer à 12 en 2018 et 20 en 2022.  Il veut faire comprendre que l'extinction du cuivre est inévitable, donc inciter les clients à passer à la fibre. Elle sera proposée à tous les clients éligibles à partir de fin avril, l'installation dans les appartements sera gratuite, un plan d'amélioration des réseaux locaux à l'intérieur des immeubles et des foyers sera présenté l'été prochain. Argument supplémentaire : les offres livebox fibre sont au même prix que les offres adsl, ces dernières n'étant plus commercialisées dans les villes choisies pour la fibre. Derrière, l'opérateur compte bien améliorer le revenu par abonné et en conquérir de nouveaux, attirés par les débits et les nouveaux services possibles.

En face, Orange trouve Numericable-SFR et visiblement se prépare à l'affrontement. Free et Bouygues Télécom co-investissent dans la fibre avec Orange, le danger ne vient pas de là. Il reste tout de même à rendre possible la vente d'offres de ces deux opérateurs sur le nouveau réseau fibre d'Orange. Ce qui semble être le cas. Avec Numericable-SFR la bataille est technique. Avec deux arguments côté Orange. Celui des derniers mètres, le câble allant au pied de l'immeuble et laisse place ensuite à du coaxial, qui ne permet pas de débits symétriques. C'est du FTTLA et non pas du FTTH qui va jusqu'à l'abonné, à l'intérieur de son domicile. Ensuite, Orange se rattrape dans les débits. La vitesse descendante va passer de 500 Mbit/s à  1 Gbit/s dans les prochains jours.

La balle est dans le camp de Numericable-SFR qui va disposer côté réseaux de la nouvelle norme Docsis 3.0 pour doper son réseau jusqu'à l'abonné et devrait lancer lui aussi de nouvelles offres plus fortes en débit. Orange prépare déjà une nouvelle box pour la fin de l'année. La bataille entre les deux ne fait que commencer. 

Nordnet recrute 150 partenaires de plus pour installer la fibre en...

Pour soutenir le déploiement de la fibre dans l'Hexagone, Nordnet, filiale d'Orange, veut passer par son réseau de revendeurs et installateurs. Il compte ainsi en recruter 150 supplémentaires l'année prochaine...

le 18/10/2018, par Nicolas Certes, 211 mots

L'Allemagne veut la fibre partout d'ici 2025

Le gouvernement allemand a adopté sa «Stratégie numérique 2025», le prochain grand projet de réforme pays, a rapporté le Süddeutsche Zeitung . C'est ce qu'a confirmé le n°2 du gouvernement, Sigmar Gabriel...

le 21/03/2016, par Didier Barathon, 546 mots

Fibre ou Gfast : le patron de Deutsche Telekom s'en prend au...

Le Pdg de Deutsche Telekom PDG appelle à moins de réglementation sur la montée en débit du cuivre. Une série de déclarations fracassantes contre le régulateur allemand, mais prononcées à Londres. Tim...

le 03/12/2015, par Didier Barathon, 368 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »