Paris détaille son rêve de capitale numérique

le 06/07/2006, par Vincent Delfau, Convergence, 293 mots

Bertrand Delanoë, toujours soucieux de faire de Paris une capitale high tech, n'entend pas laisser aux mégapoles d'Asie ou d'Amérique "le monopole du volontarisme en matière de numérique". Trois mois après s'être extasié devant le réseau WiFi déployé à San Fransisco par Google, le maire de Paris a présenté le 4 juillet les détails de son plan. Au programme : la multiplication des accès à Internet et la réduction de la fracture numérique. Pour que Paris devienne "la capitale la plus connectée" au monde, Bertrand Delanoë annonce la multiplication des hotspots (points d'accès WiFi). La Ville mettra à la disposition des opérateurs une partie de son mobilier urbain - lampadaires, panneaux, etc. - et les immeubles municipaux afin qu'ils y installent leurs antennes et autres relais. Paris déploiera également des accès WiFi gratuits dans les mairies d'arrondissement, les bibliothèques et les centres sociaux. Au total, plus de 400 bornes d'accès Internet sans fil devraient voir le jour dans la capitale avant fin 2007. A côté du chapitre WiFi, Paris s'intéresse également aux connexions réalisées à domicile. Actuellement, environ 60 % des Parisiens disposent d'un accès haut débit. Une proportion que le maire veut voir passer à 80 % d'ici à 2010, et plus seulement par le câble ou l'ADSL mais en s'appuyant sur la fibre optique. Pour y parvenir, la redevance facturée aux opérateurs, dans le cadre du déploiement de leur réseau, sera réduite de 25 %. Plus spectaculaire, la facture pour le raccordement des 400 derniers mètres jusqu'à l'habitation fondra de 90 %. Ces mesures sont partie prenante au projet de réduction de la facture numérique : l'idée est de permettre au plus grand nombre l'accès au web. Dans cette optique, d'autres pistes sont ouvertes. La Ville donnera ainsi 6000 ordinateurs de son parc informatique à des associations chargées de les redistribuer et reliera 200 000 logements sociaux à Internet.

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »