Pas de capitaux israéliens chez les hackers US ?

le 04/03/2006, par Marc Olanié, Fournisseurs, 164 mots

Les autorités américaines, et plus particulièrement les services de renseignements genre FBI et Pentagone, voient d'un très mauvais oeil l'éventuel l'entrée de l'Israélien Check Point dans le capital de SourceFire, le bras commercial de Snort. En demandant un délais suspensif de 30 à 45 jours, le Committee on Foreign Investment in the U.S. (CFIUS) va se pencher sur les implications stratégiques d'un tel rachat. Plusieurs articles, publiés par Legal Technology, Globe Online ou Redmond Mag (le magazine de la communauté microsoftienne !), donnent un éclairage assez précis. La véritable richesse de SourceFire, c'est Martin Roesch et quelques membres de l'équipe de développement du projet Open Source Snort. Il est peu probable -alors que la commission anti-trust s'est déjà prononcée en faveur de la transaction- que l'accord n'aboutisse pas. Mais cette absorption risque fort de devoir s'accompagner de mesure restrictives, telles que l'obligation pour Roesch de fournir le source de son IPS aux autorités, ou l'interdiction d'utiliser certaines technologies américaines annexes dans le cadre de développements futurs.

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dell devrait vendre Quest, SonicWall, AppAssure, Perot Systems

Une fois le rachat d'EMC finalisé, la dette de Dell devrait s'élever à 49,5 milliards de dollars. Le groupe envisage de céder certaines de ses participations actuelles et  peut être revendre des filiales...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 262 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »