Peu d'enthousiasme pour le BYOD mais plébiscite pour l'entreprise numérique

le 18/02/2013, par Bertrand LEMAIRE, Convergence, 361 mots

Une étude d'OpinionWay réalisée à la demande de Microsoft s'intéresse à la conception de l'entreprise numérique par les directions métiers. Et c'est le grand amour.

Peu d'enthousiasme pour le BYOD mais plébiscite pour l'entreprise numérique

L'entreprise numérique a le vent en poupe. Selon une étude réalisée par OpinionWay pour Microsoft, 84% des décideurs métier sont persuadés du caractère stratégique des technologies numériques pour le succès de leurs entreprises et notamment pour leur propre métier.
Cependant, cette déclaration d'amour est plus nuancée. Tout d'abord, tous les décideurs ne se sentent pas une âme de geek, loin de là. 41% se définissent ainsi comme peu ou pas technophiles. Au sein de ces 41%, 23% regardent les choses venir dans leurs entreprises traditionnelles et 18% freinent des quatre fers dans des entreprises déjà très orientées vers le numérique. Une courte majorité, 59% donc, se définit comme technophile. 21% sont des évangélisateurs enthousiastes du numérique dans des entreprises n'ayant pas encore basculé et 38% se veulent des influenceurs.
Cette population de 38% des décideurs métiers est la plus intéressante. Leur approche est pragmatique. Ils veulent avant tout un apport concret à la performance de leur entreprise par la transformation du modèle économique (77% des répondants de cette catégorie contre 62% en moyenne sur l'ensemble des catégories) ou la réduction des coûts (82% contre 74%).

Un BYOD encore en devenir

Ceci dit, l'usage personnel des technologies numériques par ces décideurs métiers reste en retrait. Seulement 13% se considèrent comme des adopteurs précoces des technologies numériques et 31% déclarent utiliser un outil personnel, comme un smartphone ou un PC domestique, à des fins professionnelles (démarche BYOD).
Selon les directions métiers concernées, quelques particularités apparaissent. Ainsi, les directions générales sont intéressées par l'innovation et la réduction des coûts, ce qui est assez proche des préoccupations des directions marketing (compétitivité, nouveaux modèles économiques). Bizarrement, les DAF sont peu tentés de voir dans le numérique un facteur de compétitivité (19% des DAF contre 33% de l'ensemble l'évoquent). Rentabilité et performance des équipes sont par contre des attentes de leur point de vue (respectivement 33% et 79% des répondants de la catégorie contre, en moyenne 31% et 60%).
Les directions de la communication et des ressources humaines sont, de leur côté, intéressées par l'apport en image d'un bon usage des technologies numériques. Pour la DRH, le numérique contribue nettement à la marque employeur.

A propos de l'étude

L'étude ci-dessus a été réalisée par OpinionWay pour Microsoft. Elle se base sur une enquête réalisée par téléphone, du 10 décembre 2012 au 18 janvier 2013, auprès d'un échantillon de 381 Business Decision Makers (direction générale, direction des ressources humaines, direction administrative et financière, direction marketing, direction communication, direction commerciale) hors direction informatique au sein d'entreprises de 250 salariés et plus. L'échantillon a été redressé pour être représentatif des entreprises de 250 salariés et plus en termes de secteur et de taille salariale.

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »