Pour Radware, la sécurité devient un argument majeur dans le marché des ADC - Actualités RT Réseaux

Pour Radware, la sécurité devient un argument majeur dans le marché des ADC

le 26/02/2015, par Didier Barathon, Réseaux, 534 mots

Le spécialiste de l'équilibrage de charge, Radware, a réalisé un chiffre d'affaires annuel 2014 de 221,9 millions de dollars en hausse de 15%.  La société compte investir prioritairement dans la sécurité et le cloud.

Pour Radware, la sécurité devient un argument majeur dans le marché des ADC

Arrivé au mois d'août dernier comme country manager France, Karim Djamai (en photo) veut promouvoir le nouveau Radware. « Notre entreprise est basée sur la continuité d'activité et la meilleure manière d'assurer les SLA dans des enjeux de transformation numérique. Elle veut s'adresser directement aux dirigeants d'entreprise avant de proposer ses solutions d'équilibrage de charge et de sécurité, aux DSI, RSSI, ingénieurs réseau ».

Fin septembre, Carl Heberger, vice-président monde de la société, chargé de la sécurité, est venu aux Assises de la sécurité faire le lien entre les cyber-menaces, en particulier celles venues des objets connectés, et les solutions de Radware, focalisée sur les notions de disponibilité, de performance et de résilience. Ancien pilote de chasse, expert auprès du Pentagone il a occupé des postes de direction chez Barclays. Le 10 mars prochain, il vient à Paris, débattre de ces thèmes.

De plus en plus déployés comme des appliances virtuelles


La cyber-sécurité devient un axe majeur pour Radware. L'idée est d'aller, avec les ADC (Application Delivery Controller) au-delà de l'équilibrage de charge, de leur faire jouer un rôle en matière de sécurité. Ils peuvent former une couche supplémentaire de défense en plus de celui joué par les dispositifs périmétriques que sont les pare-feu ou les IPS et IDS (prévention et détection d'intrusion). Ces ADC sont également de plus en plus déployés comme des appliances virtuelles (les vADC). Les ADC physiques sont évidemment les plus courantes, dans les deux tiers des implantations, le reste concernant une combinaison d'appliances physiques et virtuelles (source : cabinet Enterprise Strategy Group).

Radware perfectionne également son coeur de métier, l'équilibrage de charge, avec Alteon NG, la dernière version de son produit phare. Elle est basée sur la garantie des SLA, la performance des applications, celles du Web notamment, la surveillance de la performance applicative. « C'est notre métier de base, on le fait bien, note Karim Djamai  et en cas d'attaque on garantit aux entreprises la continuité de leurs activités. C'est cela notre nouvelle approche».

Alteon NG intégré dans les infrastructures ACI

Radware vise un point particulier, les attaques DDOS contre les datacenters on premise, un marché en croissance de 50% par an. En fait, elle s'intéresse au cloud en général et à toutes ses parties prenantes pour leur proposer sa vision de la cybersécurité et de la continuité d'activité. Elle vient par ailleurs d'intégrer ses solutions AMS Alteon NG dans les infrastructures ACI de Cisco qui les utilise dans ses propres datacenters.

Autant d'éléments pour le nouveau country manger France lui permettant de faire évoluer la filiale. Quatre secteurs sont privilégiés : banque et assurance,  secteur public,  services provider, télécoms. La distribution, totalement en indirect, va être dynamisée avec le recrutement d'un nouveau channel manager et le passage à trois grossistes, Infinigate rejoignant Westcon et Avnet. La stratégie se veut sélective. « J'ai défini une feuille de route qui passe par le resserrement du nombre de nos partenaires et un programme d'accompagnement » insiste Karim Djamai. La société va également mettre en place un deal registration. Enfin, Radware France recrute un avant-vente et un spécialiste des services.

 

Arista lance son routeur 7500R en se basant sur FlexRoute et Jericho

Après ses succès dans la commutation pour centres de données, Arista s'attaque de plus en plus au routage. Une offensive directement dirigée contre les bases installées de Cisco et Juniper. Arista a lancé...

le 31/03/2016, par Jim Duffy / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 392 mots

Lors de son Partner Summit, Cisco met l'accent sur les centres de...

Rachat de CliQr, entrée dans l'hyperconvergence, lancement de Digital Network Architecture : c'était les 3 grands thèmes du Partner Summit de Cisco. Réuni à San Diego la semaine dernière les partenaires...

le 07/03/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 551 mots

NextiraOne change sa gouvernance et mise sur la sécurité

NextiraOne réunit en kick-off l'ensemble de ses 1300 salariés cette semaine. L'occasion de tourner la page des années noires. Repris par Walter Butler au mois de juin dernier, NextiraOne se réorganise, du...

le 19/01/2016, par Didier Barathon, 319 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »