Pourquoi adopter un SD-WAN managé (2e partie) - Actualités RT Réseaux

Pourquoi adopter un SD-WAN managé (2e partie)

le 16/08/2019, par Neal Weinberg, Network World (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 985 mots

Au moment de choisir entre un service DIY et un service géré pour le SD-WAN, il est important pour une entreprise de prendre en compte le WAN actuel, le niveau requis de compétences en IT, la portée géographique du WAN et le niveau de contrôle auquel elle est prête à renoncer.

Pourquoi adopter un SD-WAN managé (2e partie)

Pour lire la première partie de ce sujet, cliquez sur ce lien.

5 raisons de bien réfléchir avant d'opter pour un SD-WAN managé

- Manque de contrôle : Selon le secteur d'activité, les réglementations applicables et la sensibilité des données traversant le WAN, le transfert du contrôle à un prestataire de services tiers peut poser problème.

- Manque de flexibilité : Dans un scénario de DIY, le personnel IT peut réagir rapidement à l'évolution des conditions commerciales, par exemple la fermeture d'une succursale ou l'ouverture d'un nouveau bureau. L'analyste de Gartner, Lisa Pierce, fait remarquer que certains fournisseurs de services gérés ne sont pas réputés pour leur service à la clientèle. C'est un aspect qu'il convient de ne pas négliger.

- Lock-in : Généralement, les contrats d'abonnement lient l'entreprise et le fournisseur pendant trois à quatre ans, de sorte qu'une bonne relation entre les protagonistes tout au long de cette période est vraiment importante.

- Coût : Cette question est délicate : l'argument selon lequel le SD-WAN réduit les coûts parce qu'il permet aux entreprises de moins dépendre des onéreuses liaisons MPLS, particulièrement onéreuses, est réel. Mais estimer la différence entre une solution DIY et les services gérés est loin d'être simple. En fait, Lisa Pierce pense qu'en comptabilisant tous les frais d'accès, y compris les services de sécurité et de gestion supplémentaires, il est probable que les entreprises ne font pas d'économie en optant pour une solution managée.

- Absence de normes et de définitions : Dans un récent sondage réalisé par Vertical Systems auprès d'entreprises de télécommunications du monde entier, 82% d'entre elles ont déclaré que leurs plus grands défis associés aux services gérés SD-WAN étaient le manque d'interopérabilité normalisée entre les appareils de différents fournisseurs et l'absence de définition commune pour le SD-WAN managé.

Options des fournisseurs de SD-WAN managé

Alors que les analystes prévoient une explosion de l'adoption du SD-WAN managé au cours des prochaines années, le marché a mis du temps à se développer. Selon Vertical Systems, la pénétration actuelle du marché du SD-WAN managé par un opérateur ne représente que 5 % du marché actuel des services WAN gérés, évalué à 40 milliards de dollars, lequel comprend également les MPLS et les VPN de site à site. « Une mauvaise perception du réseau SD-WAN ont retardé les décisions d'achat et limité la croissance du marché », a déclaré Rosemary Cochran, directrice et cofondatrice de Vertical Systems Group. « La migration vers le SD-WAN est une opération plus complexe que ce qui a pu être avancé jusqu'à présent, en particulier pour les grandes entreprises et les réseaux mondiaux ».

Mme Cochran ajoute qu'il a fallu un certain temps aux opérateurs pour mettre en place les processus internes et l'infrastructure nécessaires pour offrir un nouveau service. Mais les opérateurs se sont engagés pleinement sur le SD-WAN managé. Bien entendu, les entreprises ont également la possibilité de travailler avec un intégrateur de systèmes. De plus, il n'est pas nécessaire que le passage à un réseau SD-WAN géré soit tout ou rien. Il existe des options hybrides qui permettent aux entreprises d'assumer des responsabilités de gestion après l'installation ou de s'entendre sur une co-gestion.

Le choix d'AT&T par Northgate

Dans le cas de Northgate Markets, Harrison Lewis, le DSI et directeur de la protection des données personnelles de Northgate Markets, a reconnu qu'il avait déjà en tête de s'adresser à l'opérateur historique AT&T quand il a établi sa liste de fournisseurs potentiels. Mais il n'imaginait pas qu'AT&T répondrait aussi favorablement à une proposition impliquant la cannibalisation de leur très rentable service MPLS. En fait, AT&T est revenu avec une étonnante proposition de SD-WAN managé, et M. Lewis n'a pas eu à chercher plus loin. Il a pu augmenter la bande passante, accroître la fiabilité, améliorer la sécurité et donner priorité au trafic au niveau des applications. « AT&T a installé des équipements SD-WAN de VeloCloud (propriété de VMware) et des outils de sécurité cloud de Zscaler. L'installation s'est incroyablement bien déroulée », a affirmé Harrison Lewis.

Grâce à deux modalités d'accès à large bande - l'une câblée, l'autre sans fil - M. Lewis a bénéficié d'un service ininterrompu. Une fois, AT&T l'a informé d'une interruption de service, plusieurs jours après un incident sur le réseau câblé, mais le basculement était si transparent qu'il ne s'en est même pas rendu compte et que celle-ci n'a eu aucun impact sur l'activité. Ce dernier a également déclaré que la migration d'ici octobre de l'ensemble des datacenters vers les plates-formes cloud était sur la bonne voie. « Nous avons beaucoup plus d'options pour réduire nos dépenses, améliorer notre résilience, évoluer, innover et nous différencier. Le SD-WAN managé nous a également permis de nous concentrer sur la création de valeur pour l'entreprise ».

Qu'est-ce qu'un service SD-WAN managé ?

L'adoption du SD-WAN managé par les entreprises a été ralentie par l'absence de normes et le manque de définition claire de la part de l'industrie. En réponse, une alliance mondiale de l'industrie appelée MEF cherche à créer une terminologie SD-WAN normalisée, des composantes de service, des architectures de référence et une définition de service SD-WAN de base. Selon le MEF, les capacités fondamentales des services SD-WAN managés sont :

- Réseau de surcouche virtuel sécurisé basé sur IP

- Réseau de sous-couches indépendant du transport

- Assurance de service pour chaque tunnel SD-WAN

- Transfert de paquets piloté par l'application

- Haute disponibilité grâce à de multiples liens WAN

- Redirection de paquets basée sur des politiques

- Automatisation des services grâce à une gestion, un contrôle et une orchestration centralisés.

 

Pour réussir, le SD-Branch a besoin d'une forte intégration avec le...

Parce que le WiFi est un élément essentiel de l'accès au réseau des succursales, il est indispensable d'intégrer sa sécurité et sa gestion aux plates-formes SD-Branch. 

le 14/11/2019, par Lee Doyle, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 939 mots

Juniper facilite la gestion des réseaux câblés, sans fil et multicloud

L'équipementier Juniper intègre la technologie IA acquise récemment avec le rachat de Mist et ajoute de nouvelles fonctionnalités à son logiciel Contrail Enterprise Multicloud. En intégrant la technologie IA,...

le 13/11/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 1021 mots

Cisco Meraki livre un commutateur et un logiciel plus sécurisés

Cisco apporte aux clients Meraki plusieurs fonctions de son environnement Catalyst. Les matériels et les logiciels doivent permettre à ces clients de mieux gérer et de mieux sécuriser les ressources réseau...

le 12/11/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 826 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...