Pourquoi ne pas louer ses réseaux au lieu de les acheter ? - Actualités RT Infrastructure

Pourquoi ne pas louer ses réseaux au lieu de les acheter ?

le 08/09/2014, par Pete Bartolik, Infrastructure, 528 mots

Selon Brocade, la mise en abonnement du réseau permettrait aux entreprises d'avoir le même niveau de flexibilité et d'agilité qu'avec un réseau basé sur le cloud. Ainsi, vous pourrez apporter des modifications sans pénalités et sans frais supplémentaires au-delà de la capacité supplémentaire utilisée.

Pourquoi ne pas louer ses réseaux au lieu de les acheter ?

Il fut un temps où vous ne pouviez pas acheter le plus grand système de traitement informatique, le plus populaire. C'était avant 1956, date à laquelle IBM a été obligé par le ministère de la Justice des États-Unis à changer ses pratiques commerciales. Plutôt que de seulement louer ses "machines de tabulation et de traitement électronique des données," Big Blue devait les rendre disponibles à la vente, ainsi que fournir des pièces et les sous-ensembles nécessaires à leur utilisation par les clients et par les tiers.

La réalité c'est que peu d'entreprises peuvent se permettre de payer pour ces monstres, mais ils étaient en mesure de louer du temps d'utilisation sur des mainframes exploités par un tiers. Ce processus de «temps partagé» a permis aux constructeurs d'ordinateur pour s'assurer que leurs systèmes ont été entièrement utilisés, tandis que leurs clients ne payaient que ce qu'ils faisaient. Ce modèle s'est finalement effondré lorsque la disponibilité des mini-ordinateurs à coût relati-vement bas, puis PC, il est plus facile pour les entreprises d'acheter leur capacité de calcul.

Revenons à aujourd'hui, de nombreuses entreprises évitent les achats de matériel et d'autres technologies en faveur de la capacité sur le Web, ils peuvent acheter selon leurs besoins, en utilisant de manière plus facile les dépenses opérationnelles, plutôt que de faire des dépenses lourdes en immobilisations des engagements. Donc, maintenant vous pouvez obtenir pratiquement n'importe quoi "as-a-service» sur le réseau, à l'exception du réseau lui-même. Eh bien, il s'avère que Brocade en 2011 a commencé à offrir un modèle d'abonnement de réseau pour fournir une telle option.

Trop d'achats inutiles

«Les entreprises achètent généralement une plus grande capacité de port que nécessaire, mais dès que la demande augmente, ou que la capacité s'use, cela nécessite un nouvel achat," estimait Mike Fratto, alors rédacteur en chef de Network Computing, après que Brocade eut annoncé ce programme. "Le cycle d'achat oblige également les entreprises à assumer tous les risques et les coûts d'acquisition de nouveaux équipements, ce qui provoque d'importantes dépenses initiales pour les nouveaux projets et les entreprises."

Bien sûr, vous pouvez louer de l'équipement de mise en réseau et ainsi déplacer la charge de CAPEX en OPEX, inutile de s'enfermer dans une durée déterminée sans la souplesse de mise à l'échelle vers le haut ou vers le bas. Il faudrait probablement aussi ajouter des frais supplémentaires tels que les frais de montage, les frais de résiliation, et les frais de financement. "Votre réseau est un utilitaire. Vous payez pour l'électricité que vous utilisez.

Vous payez pour l'eau que vous utilisez. Pourquoi ne pas payer pour la mise en réseau que vous utilisez? " a récemment déclaré le Pdg de Brocade, Lloyd Carney, à des représentants du gouvernement.« Les gars du stockage le font. Les gars des serveurs aussi . Pourquoi ne pas le faire pour le réseau ? Pourquoi ne pas pas offrir la même souplesse pour votre centre de données en tant que service»?

Les États-Unis blacklistent 5 constructeurs de supercalculateurs...

Les entreprises américaines n'ont plus le droit de faire des affaires avec les entreprises sur liste noire. L'administration Trump a pris d'autres mesures contre la Chine, notamment l'ajout de plusieurs...

le 24/06/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 663 mots

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Fujitsu veut produire le premier supercalculateur exascale ARM

Fujitsu et le Riken Advanced Institute for Computational Science ont annoncé l'achèvement du design de leur supercalculateur exascale Post-K tournant sur processeurs ARM. Le constructeur japonais espère...

le 09/05/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 501 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...