Prosodie tente avec candeur de vendre la ToIP en mode Cloud - Actualités RT VoIP/ToIP

Prosodie tente avec candeur de vendre la ToIP en mode Cloud

le 18/02/2013, par Jean Pierre Blettner, VoIP/ToIP, 583 mots

Prosodie arrive sur le marché de la ToIP en mode Cloud. Les arguments employés pour commercialiser ce service ne différent pas de ceux de la concurrence. On retiendra le constat de ce fournisseur que la ToIP peine à convaincre en termes de ROI après 15 ans d'existence.

Prosodie tente avec candeur de vendre la ToIP en mode Cloud

Prosodie, filiale de Capgemini, tente de relancer la commercialisation de la téléphonie sur IP pour les entreprises en s'appuyant sur le Cloud. Mais force est de reconnaître que les arguments de Prosodie n'ont rien de nouveau en ce qui concerne les atouts de l'externalisation en mode IP du téléphone. Quant à l'argument prix, il n'est pas réellement précisé. 

On retiendra surtout les constats plein de bon sens de la société en ce qui concerne l'échec de la ToIP jusqu'à présent.  « Alors que la téléphonie sur IP existe déjà depuis 15 ans, la plupart des études peinent à en démontrer le ROI tant attendu » souligne Prosodie. La raison ? « La complexité de mise en oeuvre, d'administration et de maintenance des solutions IPBX managées ou hébergées » affirme l'entreprise.  

Selon Prosodie, les solutions de ToIP sont conçues dans une logique de forte intégration au système d'information. Elles répondent aux projets complexes mais elles nécessitent un niveau d'expertise avancé et vont très souvent au-delà des vrais besoins des utilisateurs finaux. « Ces solutions sont riches d'une large gamme de fonctionnalités, mais à peine 10% sont utilisées en entreprise » pointe Charles Georges, directeur commercial et marketing ToIP au sein de la division Front Office Solutions chez Prosodie.

Il ajoute «  l'ère des projets complexes, onéreux et très techniques est révolue. Voici venu le temps de la simplicité et de la maîtrise des coûts.»  Certes. Mais ces deux arguments sont ceux employés depuis des années pour vendre la ToIP externalisée. 

Une offre destinée aux grandes entreprises ...



Une offre destinée aux grandes entreprises

On ne voit pas ce qui amènerait un soudain décollage de l'offre de Prosodie comparée à la concurrence. De plus, Prosodie s'adresse aux grandes entreprises, or celles-ci disposent généralement des techniciens nécessaires pour faire fonctionner des IPBX internes au contraire des PME plus friandes de téléphonie sur IP externalisée car elles manquent de compétences en interne.

L'offre de Prosodie s'intitule comUnity. Elle est présentée comme étant de rupture.  Elle est destinée aux entreprises de plus de 1000 postes et elle est présentée comme ayant été développée sur la base des vrais besoins des entreprises, simple à administrer accompagnée d'un ROI concret et mesurable.

Pour Prosodie, les  collaborateurs d'une entreprise ont davantage besoin de communiquer qu'uniquement téléphoner  et ce quelque soit le canal utilisé (téléphone fixe, mobile, chat, emails,...). Selon le fournisseur, la téléphonie traditionnelle propose jusqu'à aujourd'hui des centaines de fonctions toutes plus complexes les unes que les autres à paramétrer et à utiliser. ComUnity veut couvrir 100 % des besoins réels des utilisateurs, quitte à faire l'impasse sur des fonctions trop évoluées généralement plutôt  destinées aux centres de contacts.

Prosodie délivre une application (illustration) qui propose la même ergonomie sur PC, tablettes et smartphones. On accède à la messagerie instantanée, à la présence unifiée, aux mêmes fonctions sur e mobile comme sur le fixe pour consulter l'historique des appels, écouter sa messagerie vocale, interroger l'annuaire et pour le filtrage entre manager et assistante. 

La solution repose sur le protocole SIP. Les data centers qui hébergent les plateformes vocales de Prosodie sont à Boulogne Billancourt avec une redondance à Lyon. La facturation est réalisée 100% à l'usage, et le délai de déploiement est raccourci de 35% par rapport aux projets traditionnels. Les postes de téléphone sont inclus dans le forfait mensuel. 

Comment Homebox passe à la ToIP

Le passage à la ToIP emprunte des chemins différents suivant l'organisation interne des entreprises. L'une des plus complexe concerne les réseaux d'agences où la sécurité et la qualité de service  sont...

le 13/02/2014, par Claire Gerardin, 531 mots

Centrex : Nerim y croit et mobilise ses intégrateurs

Le centrex est en France un vieux sujet mais un marché qui n'a jamais vraiment décollé, selon le cabinet Scholé. Un énorme décalage existe entre les discours des fournisseurs et la réalité du marché....

le 30/01/2014, par Jean Pierre Soulès, 522 mots

Téléphoner tout en partageant du multimédia

L'opérateur Orange est le premier à proposer en France joyn, une application permettant d'activer des vidéos, de partager des photos et de bénéficier d'un service de messagerie instantanée, le tout pendant un...

le 20/06/2013, par Agence Relaxnews, 201 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »