Qualcomm développe son processeur mobile, Scorpion

le 09/11/2005, par Olivier COREDO, Terminaux et Systèmes, 181 mots

Le fabricant de puces et éditeur de logiciels Qualcomm vient de signer une licence pour utiliser le coeur d'architecture d'Arm Ltd afin de développer sa propre puce pour téléphones mobiles. Arm est spécialisé dans les processeurs d'applications qui permettent de faire tourner l'OS Mobile et les applications. Une autre puce se charge quant à elle de la connexion avec le réseau cellulaire. Le futur processeur de Qualcomm, baptisé Scorpion, utilise la technologie d'ARM version 7. Qualcomm va y intégrer sa propre expertise afin d'améliorer les performances et réduire la consommation des batteries de mobiles. ARMv7 est la base du nouveau Cortex A8 d'ARM. Scorpion va tourner plus vite que le Cortex A8 à 1 Ghz et va consommer moitié moins d'énergie. Qualcomm n'a pas précisé s'il autorisera d'autres fabricants de puces à utiliser Scorpion sous licence. Le processeur est attendu pour l'année prochaine. La lutte est rude sur le marché des smartphones, nécessitant de plus en plus de puissance. La société de San Diego doit se battre contre Texas Instrument, Freescale Semiconductor ou Intel qui lui aussi travaille à partir d'une architecture d'ARM.

BlackBerry envisage de céder son activité messagerie

Le 12 août dernier, BlackBerry annonçait la création d'un comité spécial pour trouver une stratégie de survie. Vente 

le 28/08/2013, par D.B., 125 mots

Le clavier reste exigé avec les tablettes tactiles

Selon le cabinet Forrester, deux tiers des professionnels veulent un vrai clavier avec leurs tablettes tactiles. La tablette tactile comporte normalement un clavier virtuel sur l'écran lorsqu'il est nécessaire...

le 26/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, 207 mots

Smartphone sous Ubuntu : échec du financement du projet

La campagne de levée de fonds pour produire le smartphone Edge sous Ubuntu n'a pas abouti Canonical n'a pu réunir que 13 millions de dollars auprès des internautes alors qu'il  comptait sur 32 millions de...

le 23/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, 339 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »