Qualcomm rachète Wilocity et sa technologie 4K - Actualités RT Réseaux

Qualcomm rachète Wilocity et sa technologie 4K

le 03/07/2014, par Didier Barathon avec IDG NS, Réseaux, 529 mots

Avec des capacités de transfert de données comparables à celles des PC, les appareils mobiles pourraient devenir des ordinateurs à part entière. Qualcomm, fabricant de puces pour appa-reils mobiles reprend l'initiative sur ce sujet du sans fil.

Qualcomm rachète Wilocity et sa technologie 4K

Les smartphones et les tablettes vont bientôt pouvoir transmettre la vidéo de type 4K directe-ment sur grand écran. Ce sera possible l'année prochaine estime le fabricant de puces Qual-comm qui vient de racheter la société Wilocity. Cette dernière fabrique des puces basées sur la technologie WiGig, qui transfère les données sans fil entre les périphériques à des vitesses al-lant jusqu'à 7Gbps (bits par seconde) sur une distance limitée. Qualcomm va intégrer cette technologie dans sa puce mobile Snapdragon 64 bits 810. Les premiers smartphones et les premières tablettes avec WiGig seront expédiés dans la seconde moitié de l'année prochaine, selon Cormac Conroy, vice-président chargé de la gestion des produits et de l'ingénierie pour la division Atheros (celle qui gère le sans fil) de Qualcomm.

Aux fabricants de terminaux mobiles de se décider à utiliser la puce WiGig dans leurs smart-phones et leurs tablettes. Ce choix n'est pas sans conséquence. WiGig pourrait signifier la fin des ports HDMI dans les terminaux mobiles et donc la réduction de l'encombrement et des connecteurs nécessaires pour transférer des données ou de la vidéo en 4K. WiGig se montre plus rapide que le Wi-Fi 802.11ac et que les technologies mobiles à large bande LTE, qui sont déjà dans les puces Snapdragon.

Intégrer WiGig dans Snapdragon

La technologie 4K se développe de jour en jour avec des technologies de transfert de données sans fil plus rapides, nécessaires dans les appareils mobiles, souligne Cormac Conroy ajoutant que c'est le bon moment pour intégrer WiGig dans Snapdragon. Le meilleur exemple est Netflix qui a commencé le streaming vidéo en 4K, alors que WiGig peut transformer les appareils mo-biles en stations médias avec des flux permettant d'expédiés aux téléviseurs et aux écrans 4K. La résolution 4K haute définition vidéo est de 3840 x 2160 pixels, soit quatre fois le 1920 x 1080 pixels.

L'utilité de WiGig va bien au-delà de la vidéo 4K. Intel veut libérer les PC de leurs liens filaires en 2016 avec l'utilisation de WiGig pour connecter les ordinateurs de bureau aux écrans, aux claviers et aux souris sans fil. Intel considère donc WiGig comme sa  technologie de transfert de données préférée pour les appareils mobiles de plus faible puissance, ce qui impliquait des connecteurs et des câbles. Les utilisateurs d'appareils mobiles seront en mesure de synchroni-ser leurs données avec le cloud  plus rapidement grâce à WiGig, remarque Tal Tamir, vice-président de la gestion des produits chez Qualcomm Atheros et ancien PDG de Wilocity. L'échange de données entre les appareils mobiles et le cloud est plus lourd dans les entreprises et WiGig veut fournir de la plus faible puissance, en multi-gigabits, souligne encore Tal Tamir.

Mais WiGig ne remplacera pas les connecteurs câblés comme l'USB 3.0 et Thunderbolt, qui sont largement utilisés dans les ordinateurs, les périphériques de stockage externes, les moniteurs et les autres périphériques. WiGig travaille sur ces sujets depuis des années, mais son adoption a été lente. L'intégration avec la technologie Qualcomm dans les smartphones et les tablettes poussera à l'adoption de la technologie.

Extreme Networks s'investit dans la sécurité des réseaux IoT

Dans le domaine de l'Internet des objets, Extreme Networks a doté son application de sécurité ExtremeAI de fonctions d'apprentissage machine. Celles-ci analysent le comportement des périphériques IoT et...

le 16/05/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 552 mots

Les vénérables commutateurs Cisco Catalyst 6000 remplacés par les...

Les commutateurs Catalyst 9600 de Cisco permettent d'automatiser, de définir des stratégies, d'assurer la sécurité et de gagner en assurance sur les réseaux câblés et sans fil. L'industrie technologique...

le 30/04/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 934 mots

De l'IA et de l'IoT pour améliorer la maintenance des trains...

Le logiciel qui ingère les données des capteurs de la flotte de trains permet une maintenance prédictive et des décisions fondées sur les données. La flotte de trains électriques Waratah circulant dans la...

le 16/04/2019, par Lilia Guan, CIO (adapté par Jean Elyan), 532 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »