Réduire les coûts des abonnements par l'analytique : le pari de Dhatim - Actualités RT Finances

Réduire les coûts des abonnements par l'analytique : le pari de Dhatim

le 17/11/2015, par Didier Barathon, Finances, 383 mots

Les licences, abonnements télécoms ou logiciels, coutent chers et ne correspondent pas toujours à de vrais utilisateurs. Mais directions financières ou informatiques ne savent comment  s'y prendre pour réduire ces couts cachés.

Réduire les coûts des abonnements par l'analytique : le pari de Dhatim

Une jeune entreprise française s'adresse aux directeurs financiers ou aux responsables télécoms, ceux qui gèrent les abonnements, Dhatim. Son directeur général, Thomas Bourgeois est l'un des trois fondateurs en 2008, auparavant il a passé auparavant 10 ans chez Alcatel-Lucent. Marc Rouanne, l'un des chief technology, de Nokia est membre du conseil d'administration. La société compte une cinquantaine de personnes, dont une vingtaine d'ingénieurs en R&D. Elle aligne des références de poids comme Vodafone, Téléfonica, Orange. Une société française, à dimension internationale, basée à Paris avec des antennes à San Francisco et Singapour.

Les solutions de Dhatim sont basées sur le traitement de données, mais dans l'optique de diminuer les coûts de fonctionnement. Deux exemples parlants, celui des utilisateurs BlackBerry et celui des utilisateurs SalesForce.  Pour les premiers, Dhatim propose de réconcilier le nombre d'utilisateurs avec le nombre de licences réellement payées (Service activation fee de BlackBerry). Dhatim installe un tableau de bord mensuel et la possibilité de monitorer les différents terminaux utilisés dans l'entreprise. Le but est clair, identifier les paiements qui ne correspondent pas à une utilisation réelle. Il propose d'ailleurs de désactiver les utilisateurs ou les terminaux qui ne sont plus actifs.

L'apparition d'utilisateurs fantômes

Même approche avec Salesforce, où Dhatim va rapprocher les licences et les utilisateurs réels. Un sujet d'autant plus délicat que l'éditeur renouvelle automatiquement ses licences chaque année et que l'entreprise utilisatrice connaît forcément des mouvements de personnels. C'est l'apparition d'utilisateurs fantômes. Dhatim se fait fort de rapprocher ce qui est payé de ce qui est réellement utilisé.

D'autres services non directement liés à l'IT sont concernés. L'énergie qui fonctionne aussi par abonnement, mais également les déclarations sociales (DSN) et la gestion de la paie. A chaque fois, Dhatim estime que son outil analytique Conciliator peut s'adapter pour, comme son nom l'indique réconcilier le nombre d'outils ou d'utilisateurs réels et les sommes payés par l'entreprise pour ce collaborateur et cet usage.  Dhatim bénéficie en outre d'une base de contrôles, par exemple Urssaf, permettant de partager les attendus observés dans les dernières vérifications.

En photo : Thomas Bourgeois, CEO de Dhatim, optimise els coûts des licences télécoms ou logicielles

Cisco : Chuck Robbins préfère les start-ups internes aux acquisitions

Réputé pour racheter sans discontinuer des start-up afin de récupérer leurs technologies de niche, Cisco va changer d'optique. Il mise sur le développement interne et le co-développement avec des start-ups,...

le 18/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 617 mots

Réduire les coûts des abonnements par l'analytique : le pari de Dhatim

Les licences, abonnements télécoms ou logiciels, coutent chers et ne correspondent pas toujours à de vrais utilisateurs. Mais directions financières ou informatiques ne savent comment  s'y prendre pour réduire...

le 17/11/2015, par Didier Barathon, 383 mots

Orange et Publicis lancent, avec Iris Capital, un fonds...

Même garni de phrases attendues sur l'avènement du numérique, le sommet franco-allemand sur ce sujet, hier, était un évènement. Derrière les annonces de financement, d'actions communes sur la protection des...

le 28/10/2015, par Didier Barathon, 400 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...