Refonte des réseaux pour adapter les collèges de Seine-et-Marne à l'éducation numérique - Actualités RT Infrastructure

Refonte des réseaux pour adapter les collèges de Seine-et-Marne à l'éducation numérique

le 22/08/2013, par Bertrand LEMAIRE, Infrastructure, 236 mots

Le Conseil Général de Seine-et-Marne a lancé un plan de développement numérique pour les collèges. Il comprend notamment une refonte des infrastructures de réseau.

Refonte des réseaux pour adapter les collèges de Seine-et-Marne à l'éducation numérique

De 2011 à 2016, le Conseil Général de Seine-et-Marne (CG77) déploie un plan de développement numérique des 126 collèges de son territoire. Ce plan comprend plusieurs parties, comme l'achat d'ordinateurs destinés à un usage pédagogique ou le raccordement des établissements à Internet en très haut débit par fibre optique. Cela passe aussi par la refonte du réseau local de chaque collège avec la multiplication des points de connexion.

En moyenne, un chantier lié à ce plan dans un collège représente un coût de 270 000 euros avec, notamment, 20 kilomètres de câbles et 266 points de connexion.

Les réseaux locaux comprenaient de simples hubs. Ils ont été refondus afin d'être à la fois plus performants mais aussi administrables de manière centralisée. De plus, le CG77 souhaitait que le réseau puisse être évolutif pour, par exemple, permettre le déploiement ultérieur de la ToIP.

En 2012, le CG77 a décidé de déployer des commutateurs fournis par Allied Telesis, le coeur de réseau reposant sur des commutateurs de niveau 3 de la série x600 connectés via du gigabit cuivre ou de la fibre optique à des piles de commutateurs de la série 8000S. Ce fabriquant a également fourni une solution de supervision et d'administration, Sflow, avec une console centrale, AlliedView NMS. Cette solution permet la configuration à la volée, en central, de VLAN locaux.

En savoir plus

Le Plan Collège Numérique 77 sur le site du Conseil Général de Seine-et-Marne.

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »