Renforcer son réseau pour suivre le cloud - Actualités RT Réseaux

Renforcer son réseau pour suivre le cloud

le 09/02/2020, par Lee Doyle, IDG (adaptation Jean Elyan), Réseaux, 868 mots

L'usage croissant des services clouds modifie la structure et le volume des données des succursales sur le réseau WAN, mais les services cellulaires sans fil et l'automatisation du SD-WAN peuvent contribuer à équilibrer le trafic et les coûts.

Renforcer son réseau pour suivre le cloud

L'intégration des services cellulaires 4G et 5G avec le SD-WAN peut offrir aux professionnels de l'IT de meilleures options de connectivité que les alternatives câblées comme le MPLS. Et cette combinaison présente d'autres avantages, comme, un provisionning plus rapide, une plus grande fiabilité et plus de bande passante. Le tout, à un coût moins élevé. Confrontées à des changements spectaculaires en termes de volume de trafic généré et d'acheminement, les succursales peuvent trouver de nombreux avantages à combiner 4G, 5G, et SD-WAN. Le SD-WAN rassemble plusieurs liens WAN physiques en un seul réseau logique et permet une hiérarchisation du trafic pour accélérer les performances des applications déployées dans les datacenters internes et dans le cloud. Et, intégré au WiFi 6, le SD-WAN peut ouvrir la voie à des applications IoT, à l'informatique edge et offrir plus de visibilité sur le trafic de bout en bout au niveau de la succursale.

Changer la structure du trafic au niveau des succursales

Alors que les services clouds de type IaaS et SaaS s'imposent comme solution dominante de livraison des applications aux succursales, un nombre croissant d'entre elles se connectent à des fournisseurs de services, en plus des datacenters d'entreprise. En moyenne, les demandes de bande passante WAN augmentent de 20 à 30 % par an. Le SD-WAN devient donc plus attractif, car il permet de mettre en place des réseaux WAN hybrides pouvant combiner des circuits câblés coûteux, de type MPLS, avec des connexions Internet, à la fois moins coûteuses et plus généreuses en bande passante. En ajoutant des services 4G et 5G LTE à ce mélange, les responsables IT peuvent doter l'entreprise de liaisons sans fil qui complétent, voire dans certains cas remplacent, les services câblés existants.

Les succursales s'appuient déjà largement sur la 4G LTE pour assurer la disponibilité et la fiabilité de leurs réseaux en cas de ralentissement ou de panne des circuits câblés primaires. La 4G LTE permet également aux sites ruraux d'accéder à des options WAN supplémentaires autres que les circuits DSL et T-1. Dans leur nouvelle quête de clients 5G, les principaux opérateurs de téléphonie mobile pourraient également proposer de nouvelles options, et pourquoi pas, des forfaits data illimités qui donneraient aux succursales accès à une bande passante plus large à coûts fixes. La 5G promet également d'autres avancées, notamment des vitesses supérieures à 1 Gb/s, une faible latence et une segmentation du réseau. Certaines de ces spécificités ont encore besoin d'être améliorées avant d'être disponibles, mais de fait, les réseaux 4G et 5G existants offrent des performances aussi bonnes, voire meilleures, que de nombreuses connexions internet filaires. Des vitesses de connexion égales ou supérieures à 1 Gb/s sont suffisantes pour répondre aux besoins du réseau WAN de la plupart des succursales, même si le trafic en provenance et à destination de celles-ci continue de croître.

Encore plus de trafic avec l'IoT

L'Internet des objets (IoT) contribue également à l'augmentation constante du trafic sur le réseau WAN des succursales. Les capteurs IoT collectent d'énormes volumes de données, dont une grande partie doit être transformée en informations utiles par des systèmes d'analyse basés dans le cloud ou dans les datacenters des entreprises. Certes, des dispositifs edge analysent certaines de ces données en local pour améliorer le temps de réponse et réduire le trafic WAN, mais, dans l'ensemble, l'utilisation croissante de l'IoT dans les succursales augmente le trafic WAN. Associés au WiFi interne, les services 4G et 5G peuvent fournir des liaisons sécurisées à haut débit entre ces dispositifs IoT, le réseau local, le réseau WAN et le cloud. Ces connexions de bout en bout peuvent être facilitées par les solutions SD-Branch, lesquelles combinent les fonctions SD-WAN, de routage, de sécurité intégrée et de LAN/Wi-Fi et toutes peuvent être gérées de manière centralisée. De plus, les fournisseurs de SD-WAN commencent à livrer des solutions SD-Branch complètes qui peuvent offrir une visibilité de bout en bout sur le trafic.

Le WiFi 6 améliore la connectivité des succursales

Pour la connectivité aux dispositifs IoT, mais aussi aux utilisateurs et aux invités, la plupart des entreprises vont continuer à s'appuyer fortement sur le WiFi. Elles adopteront progressivement la norme la plus récente, le WiFi 6, qui apporte des améliorations significatives en termes de performances, de latence, de qualité de service et d'autonomie par rapport aux versions précédentes. Associée à des liaisons WAN à haut débit fiables, la norme WiFi 6 améliorera les performances des applications et la capacité de déploiement des systèmes IoT. Par ailleurs, l'adoption des technologies SD-WAN et SD-Branch se généralisent. Elles permettent aux entreprises de renforcer la sécurité et la fiabilité et de répartir intelligemment le trafic sur de multiples liens WAN. Les technologies cellulaires 4G et 5G s'intègrent parfaitement dans cette architecture : la mise en place des liens est facile et rapide et offre une diversité de liens pour se protéger contre les coupures qui peuvent perturber les services câblés. Oui, les changements dans la connectivité des succursales sont bien réels.

(Crédit illustration Pixabay)

Le NIST mise sur le ML pour rendre le partage des fréquences des...

La formule d'apprentissage machine mise au point par le National Institute of Standards and Technology (NIST) permettra à différents protocoles radio, comme le WiFi et la 4G/5G/LTE, de fonctionner ensemble...

le 02/07/2020, par Patrick Nelson, Network World, (adaptation Jean Elyan), 850 mots

Des modules pour muscler les routeurs Cisco ISR/ASR

Afin d'atténuer les éventuelles contraintes de performance et de capacité en périphérie du réseau, Cisco améliore les performances et les options de configuration de ses principales familles de routeurs. Pour...

le 01/07/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 797 mots

Un service SASE avec SD-WAN intégré chez VMware

Pour sécuriser l'accès des travailleurs distants, une pratique qui a pris de l'ampleur depuis la pandémie de Covid-19, VMware lance un service SD-WAN Zero Trust basé sur SASE. VMware renforce l'accès sécurisé...

le 26/06/2020, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 845 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...