Riverbed se vend à deux fonds : Thoma Bravo et Teachers PC - Actualités RT Réseaux

Riverbed se vend à deux fonds : Thoma Bravo et Teachers PC

le 16/12/2014, par Didier Barathon, Réseaux, 393 mots

De la séparation en deux entités (le « split ») au retrait de la bourse, les entreprises IT évoluent entre deux modèles totalement opposés. La pression des actionnaires et des fonds d'investissement les guide autant que les perspectives de marché.

Riverbed se vend à deux fonds : Thoma Bravo et Teachers PC

Le fonds de private equity américain Thoma Bravo et le fonds de pension canadien des ensei-gnants de l'Ontario, Teachers private capital, viennent de racheter la société Riverbed, connue en tant que spécialiste de l'optimisation Wan. Une prise de contrôle à 3,6 milliards de dollars. Ce qui place l'action Riverbed en circulation à 21 dollars. L'accord sera finalisé début 2015, avant l'approbation par les Autorités réglementaires et les actionnaires.

Avec celles qui sont en cours, Riverbed rejoindra une liste croissante d'entreprises de haute technologie qui sortent de la bourse, on compte déjà : Dell, BMC et Blue Coat. Thoma Bravo a également investi dans Compuware et Novell.

Riverbed est surtout connu pour son matériel d'optimisation WAN. Son histoire récente cepen-dant, est marquée par une tentative de diversification, l'achat d'entreprises avec des offres de produits connexes et le déploiement de nouvelles lignes de produits.

Une offre d'Elliott repoussée en janvier

La société a déjà été la cible d'acquisitions. Au mois de janvier dernier en particulier, de la part d'Elliot Management, pour environ 19 dollars par action, suivie d'une offre à 21 dollars par action. Elliott est entré au capital d'EMC et de Juniper, dont il veut influencer la direction. Le Pdg de Juniper vient d'ailleurs de changer et les rumeurs sur EMC ont agité toute l'année 2014. Inversement, Riverbed a réalisé des acquisitions, notamment l'achat pour un milliard de dollars de la société de gestion de la performance applicative Opnet Technologies en 2012.

Alors que les résultats de Riverbed ont été généralement bons au cours des derniers mois, c' est toujours une entreprise confrontée à de nombreux défis. Riverbed a perdu plus de 12 mil-lions de dollars en 2013 et même si elle renoué avec la rentabilité au cours de l'année écoulée, certains experts estiment que l'entreprise a eu du mal à intégrer Opnet, sa grande acquisition.

En outre, Riverbed est impliqué dans une bataille juridique avec son grand rival Silver Peak, qui a accusé Riverbed de copier sa technologie. Le dernier round a tourné en faveur de Silver Peak au mois de septembre dernier, quand un juge fédéral a confirmé une preuve de violation contre Riverbed. Pour l'heure, le Pdg de Riverbed, Jerry Kennelly, conserve son poste.

Facebook fait appel à Arista pour muscler son réseau

Facebook s'est associé à Arista pour développer des commutateurs plus performants. Une manière de répondre à des enjeux énergétiques de plus en plus présents. Les dirigeants de Facebook ont profité de l'Open...

le 15/03/2019, par Bastien Lion, 400 mots

Attention aux pièges du SD-WAN

Pour choisir l'option SD-WAN la plus intéressante financièrement, lisez d'abord les paragraphes en petits caractères de vos contrats WAN actuels. Quand les entreprises élaborent des stratégies réseau et des...

le 14/03/2019, par Kevin DiLallo, Laura McDonald et Joe Schmidt, Network World (adaptation Jean Elyan), 930 mots

Le pare-feu VMware prend pour objectif de défendre les apps dans...

Le service de pare-feu Service-defined Firewall de VMware fonctionne dans les environnements bare-metal, VM et de conteneurs, et prend en charge le cloud hybride. VMware a dévoilé un pare-feu qui, selon le...

le 11/03/2019, par Michael Cooney, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 524 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »