Scandale Prism : création d'une commission pour dégonfler la polémique - Actualités RT Régulation télécoms

Scandale Prism : création d'une commission pour dégonfler la polémique

le 14/08/2013, par Véronique Arène avec IDG News Service, Régulation télécoms, 233 mots

James Clapper, directeur du renseignement national aux Etats-Unis, a été chargé par la Maison Blanche de piloter le groupe qui examinera les programmes de surveillance du pays.

Scandale Prism : création d'une commission pour dégonfler la polémique

C'est James R. Clapper (en photo), actuel directeur du renseignement national aux Etats-Unis, qui prendra la tête du comité chargé d'examiner les programmes de surveillance menés par la NSA. La constitution de ce comité a été annoncée hier par l'administration Obama, en réaction au scandale déclenché par Prism.

Baptisé « Review Group on Intelligence and Communication », ce groupe devra transmettre à Barack Obama ses conclusions provisoires dans les 60 jours suivant son établissement. Un rapport final et des recommandations devront être soumis par le biais de James Clapper au président des Etats-Unis au plus tard le 15 décembre. Il est surprenant que ce soit le directeur du renseignement américain qui ait été choisi pour jouer ce rôle. C'est un choix qui jette un peu le discrédit sur l'initiative.

Ce comité est supposé permettre de « déterminer si, à la lumière des avancées dans les technologies de communication, les États-Unis utilisent leurs capacités techniques de collecte d'une manière qui protège de façon optimale leur sécurité et contribue à faire avancer leur politique étrangère tout en tenant compte de façon appropriée d'autres considérations politiques, tels que le risque de divulgation non autorisé et la nécessité à maintenir la confiance du public », selon un mémorandum publié sur le site de la Maison Blanche.

Le plan Souveraineté Télécoms se glisse dans la future loi Macron

Small cells, IoT, LTE, 5G : les télécoms planchent sur de nombreuses technologies qui toutes contribuent à la fameuse transformation digitale. Comment la France peut-elle peser sur ces technologies avec ses...

le 07/12/2015, par Didier Barathon, 466 mots

Dégroupage, bande 700 MHz, avenir de la régulation : l'Arcep veut...

En quelques heures, le régulateur des télécoms se fait entendre sur trois sujets différents : le très haut débit, les fréquences mobiles, son propre rôle dans les années à venir. Il joue son rôle et fait mieux...

le 13/11/2015, par Didier Barathon, 355 mots

Le parlement européen vote la neutralité du net, elle est encore très...

En rejetant tous les amendements proposés, le Parlement européen a adopté cet après-midi le paquet télécoms. Attendu et redouté, la Commission et le Conseil avaient donné leur accord, la machine européenne est...

le 27/10/2015, par Peter Sayer, Diider Barathon, 556 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »