SDN : les équipes réseau menacées par celles de l' informatique - Actualités RT Cloud / Virtualisation

SDN : les équipes réseau menacées par celles de l' informatique

le 01/04/2014, par Jean-Pierre Soules avec IDG NS, Cloud / Virtualisation, 555 mots

Le SDN ne touche pas que l'architecture des réseaux. Il remet également en cause la répartition des rôles dans le data center, entre les équipes  de l'informatique et celles du réseau. Ces dernières devront s'adapter et étendre leur expertise si elles ne veulent  pas être supplantées.

SDN : les équipes réseau menacées par celles de l' informatique

Cisco a récemment annoncé de nouvelles certifications pour son réseau programmable ACI (Application Centric Infrastructure), qui constitue sa réponse en termes de SDN (software-defined networking).   Elles visent à définir les nouveaux rôles des techniciens réseau   dans la transition de l'infrastructure de leur  entreprise  vers des réseaux orientés application, de type SDN.  Avec cette architecture qui commence à s'imposer, ces certifications sont censées devenir la norme pour toute l'industrie. «Si le réseau programmable  s'affirme comme une orientation stratégique des fournisseurs et de leurs clients, quand les équipementiers vont-ils l'inclure dans leurs programmes de formation ?» se demande Andre Kindness, analyste au Forrester Research.  

Sur le même sujetCisco vient concurrencer Google et Amazon sur les services de cloud computing«A défaur, je ne vois pas bien comment les  équipes réseau pourront tirer parti des solutions SDN.  Normalement, les fournisseurs devraient adapter leurs programmes de formation en même temps qu'ils proposent une nouvelle technologie». Pour Brad Casemore, analyste chez IDC «la nécessité de nouvelles certifications et de programmes de formation est directement liée aux avancées technologiques et aux tendances du marché qui transforment  le monde de l'IT dans son ensemble. Les professionnels du réseau qui l'exploitent doivent évoluer. Ils ne peuvent  dédaigner les nouvelles technologies».

Des considérations de carrière

Avec le SDN s'immiscant dans les entreprises et les réseaux des fournisseurs de services, des considérations de carrière entrent en jeu : qui des équipes informatiques dans le Data Center ou des équipes  réseau détiennent les clés des infrastructures virtualisées et des  règles d'orchestration? Les administrateurs des serveurs connaissent la virtualisation depuis des années. Prendront-ils les rênes de l'administration du réseau virtualisé ?  Ou bien les administrateurs réseau, rompus aux tâches d'allocations de ressources physiques, vont-ils se mettre à niveau pour allouer les ressources  mobiles et dynamiques des réseaux virtualisés ?

Si les professionnels des serveurs prennent la main sur les réseaux virtualisés que restera-t-il aux administrateurs réseau ? Et si les administrateurs réseau  prennent en charge à la fois le côté virtuel et physique des infrastructures, les administrateurs serveurs seront-ils  exclus   ?
Le SDN va-t-il  créer des équipes transversales entre les serveurs, le stockage, les applications et le réseau ? « Beaucoup de tâches d'exploitation, qui s'effectuent aujourd'hui en silos, devront s'ouvrir, estime Robert Cannistra, professeur d'informatique au Marist College. Nous aurons toujours des gens travaillant dans  leur petit monde et ceux aux vues  plus larges».  Selon Andy Brown, directeur technique chez UBS, « nombre d'exploitants du réseau vous diront  qu'ils ne croient pas au logiciel. Aussi faut-il les convaincre de l'adopter».

Pour Brad Casemore, «les professionnels du réseau doivent mieux se rendre compte de ce qui arrive, au-delà du réseau traditionnel architecturé en silos, au-delà de la connectivité physique et du transfert de paquets. « Beaucoup de métiers vont évoluer et nécessiteront des connaissances plus approfondies. Et Andre Kindness de conclure : «depuis longtemps, les équipes réseaux sont restées sur leurs compétences acquises pour toute une variété de raisons. En général, ils étaient les seuls à comprendre la complexité du ce monde. Aussi, personne ne les a poussés à se remettre en question. De bien des manières, SDN va changer cette situation et autorisera d'autres équipes à utiliser le réseau. Indéniablement, certains profils réseaux vont disparaître ou évoluer».

Pression sur les datacenters, après un trimestre de forte croissance...

La croissance continue d'Amazon Web Services, de Microsoft Azure et de Google Cloud Platform indique que de plus en plus d'entreprises se tournent vers le cloud.   Ça pourrait devenir lassant, mais comment...

le 15/05/2019, par Fredric Paul, Network World (adaptation Jean Elyan), 853 mots

Cisco booste son SD WAN au multicloud

Avec le SD-WAN Cloud OnRamp for CoLocation de Cisco, il est possible de relier les succursales d'une entreprise à des datacenters privés de sièges sociaux régionaux via des installations de colocation. Avec à...

le 07/05/2019, par Michael Conney, Network World (adapté par Jean Elyan), 952 mots

Le cloud, usine à fabrique d'erreurs IA

La croissance exponentielle des données servant à alimenter des systèmes d'intelligence artificielle entraîne des erreurs. Se servir de l'impressionnante capacité de stockage cloud pour les héberger ne risque...

le 12/04/2019, par David Linthicum, Infoworld (adapté par Jean Elyan), 469 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »