Sécurité : les employés mécontents, un danger méconnu - Actualités CSO Hacking

Sécurité : les employés mécontents, un danger méconnu

le 11/09/2013, par Jacques Cheminat, Hacking, 222 mots

Selon une étude sponsorisée par Iron Mountain, le détournement d'informations sensibles est une forme de vengeance prisée des employés mécontents. Surtout en France.

Sécurité : les employés mécontents, un danger méconnu

19% des salariés au niveau international et 29% en France souhaitent se venger de leur employeur lorsqu'ils s'estiment maltraités. Les chiffres montent à, respectivement, 21% et 35% lorsque les salariés se sentent accusés à tort, la perte d'emploi étant loin derrière (20% en France, 15% en Europe), et plus encore les opportunités ratées comme les promotions (7%). Ces tendances sont issues d'une enquête menée sous le parrainage d'Iron Mountain, un spécialiste des services de conservation et de gestion de l'information.


Il est vrai que la vengeance des salariés concerne souvent le patrimoine informationnel de l'entreprise. En effet, 11% se vengeraient en sortant délibérément des informations confidentielles, sans qu'un lien direct ne puisse être nécessaire entre l'incident d'origine et la nature des informations détournées. Les bases de données clients sont visées au premier chef (51% des réponses), suivies des présentations (46%), des plans stratégiques et des feuilles de route produits (18%). Les personnels les plus concernés sont aussi les plus dangereux par les informations auxquelles ils accèdent : les membres de la direction finances et les RH (23% en Europe, 42% en France) suivis des commerciaux (20% en Europe, 43% en France).

Un quart des employés (un tiers en France) se vengeraient seulement en exprimant un mécontentement par e-mail en interne ou auprès de leurs proches.

 



A propos de l'étude

L'étude a été réalisée à partir d'une enquête réalisée entre le 15 avril et le 1er mai 2013 par Opinion Matters pour le compte d'Iron Mountain. L'échantillon comprenait 5021 employés adultes au Royaume-Uni, en France, en Espagne, en Allemagne et aux Pays-Bas

Microsoft coutumier des add-on non fonctionnelles et bogées

Vendredi dernier, la firme de Redmond a reconnu qu'elle avait dû réécrire 4 des 13 add-on de sécurité publiées lors du dernier Patch Tuesday. D'après le retour des utilisateurs, même une fois installées, les...

le 18/09/2013, par Gregg Keizer, adaptation Oscar Barthe, 463 mots

Google ne crypte pas efficacement les mots de passe Wi-Fi

Lorsqu'un utilisateur d'Android réalise une sauvegarde de son système, notamment en vue d'une réinitialisation de l'appareil, la firme de Mountain View accède immédiatement au clé de son réseau WiFi privé....

le 18/09/2013, par Oscar Barthe, 367 mots

2 millions de comptes clients de Vodafone Allemagne piratés

Un salarié travaillant pour un prestataire de Vodafone Allemagne est soupçonné d'être à l'origine du vol de données concernant deux millions de clients. Cette affaire n'est pas sans rappeler, par sa...

le 16/09/2013, par Serge LEBLAL, 364 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »