Silver Peak propose sa fabric Unity pour optimiser le trafic étendu - Actualités RT Réseaux

Silver Peak propose sa fabric Unity pour optimiser le trafic étendu

le 28/08/2014, par Jean Pierre Soulès, Réseaux, 606 mots

Avec le développement des services cloud SaaS et IaaS, le réseau étendu (WAN) est mis à rude épreuve. D'où le besoin d'optimiser le trafic, afin de le rendre plus fluide et de diminuer les temps de réponse, c'est le but de la fabric Unity, que vient d'annoncer Silver Peak.

Silver Peak propose sa fabric Unity pour optimiser le trafic étendu

Dans le domaine de l'optimisation de trafic, l'accélération ne suffit pas. Encore faut-il connaître ce qui passe sur le réseau, savoir où il est engorgé (visibilité), donner la priorité aux applications critiques (trafic shaping), le sécuriser en le cryptant (sécurité), jouer entre les différentes routes possibles et gagner ainsi en souplesse (routage intelligent). Pour répondre à ces besoins, Silver Peak, dont le grand rival est Riverbed, vient d'enrichir son offre avec Unity.

La société a été fondée en 2004 par David Hughes, ancien directeur technique chez Cisco. Dès le début, Silver Peak a opté pour une solution indépendante des applications, en se situant au niveau IP. «Ce choix a été directement inspiré des besoins de géants tels que Apple, aujourd'hui notre plus grand client et Google, le second, qui ne savaient pas quelles seraient leurs nouvelles applications dans six mois ou un an, nous précise Éric Leblanc, directeur Europe de l'Ouest, du Sud et de l'Afrique. De plus, en agissant au niveau IP, il n'y a plus besoin de plugins applicatifs, qu'il faut mettre à jour à chaque nouvelle version de l'application».

Une couche logicielle au dessus des NX ou des VX

Unity se présente sous la forme d'une couche logicielle qui se place au-dessus des machines d'accélération de trafic déjà en place, qu'elles soient physiques (NX) ou virtuelles (VX). Silver Peak annonce des performances de l'ordre de 5 Gbit/s pour les boîtiers physiques et de 1 Gbit/s pour leur version logicielle. Pour accélérer le trafic, Silver Peak joue sur les mécanismes de correction d'erreurs TCP qui permettent de limiter les pertes de paquets. Mais ceux-ci sont lourds et ralentissent le trafic, car chaque paquet reçu donne lieu à un acquittement. Une méthode d'accélération de trafic  consiste à alléger ces mécanismes, notamment en limitant le nombre de traversées de réseaux par les paquets d'acquittement et d'effectuer cette opération localement. Il est néanmoins nécessaire de vérifier que le taux de perte de paquets reste acceptable en envoyant, à intervalles réguliers, des paquets de parité. En effet, selon l'industriel, lorsque la latence est de 5 millisecondes et la bande passante effective de 5 Mbit/s avec un taux de perte de 0,01%, la latence grimpe à 75 millisecondes et la bande passante tombe à 2 Mbit/s avec un taux de pertes de 0,3%. Trop de paquets perdus annulerait le bénéfice de  l'accélération.

Enfin, Silver Peak propose un service nouveau : Unity Cloud Intelligence. Pour connaître la meilleure route, qui n'est pas forcément la plus courte, mais peut-être la moins engorgée, encore faut-il disposer d'une vue globale du réseau mondial. C'est le but de ce service, situé dans le cloud de Silver Peak. Celui-ci commande automatiquement aux instances Unity installées chez les clients sur quel lien sortir lorsque l'entreprise possède deux attachements, par exemple. Ou d'emprunter le réseau interne de l'entreprise jusqu'au point le plus proche du fournisseur de service cloud. Autre configuration possible s'il existe un fournisseur IaaS à proximité du prestataire SaaS (Salesforce, MS 365...). Le client installe une instance virtuelle chez le fournisseur IaaS et dirige son trafic sortant vers celle-ci. Ensuite, la connexion entre le prestataire IaaS et celui SaaS, le destinataire final, s'effectue généralement via un MAN à très haut débit. Peut-être même l'un et l'autre sont-ils hébergés dans le même datacenter d'un hébergeur.

Présent en France depuis quatre ans, Silver Peak  compte une centaine de clients, dont le plus gros est Steria.

 

De l'IA et de l'IoT pour améliorer la maintenance des trains...

Le logiciel qui ingère les données des capteurs de la flotte de trains permet une maintenance prédictive et des décisions fondées sur les données. La flotte de trains électriques Waratah circulant dans la...

le 16/04/2019, par Lilia Guan, CIO (adapté par Jean Elyan), 532 mots

Cisco s'appuie sur AWS pour les applications cloud et datacenter

Avec Cisco Cloud ACI for AWS, les clients peuvent gérer et sécuriser les applications exécutées dans un datacenter ou dans les environnements cloud Amazon Web Service. Basé sur ACI (Application Centric...

le 11/04/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 607 mots

Juniper lance un service SD-WAN cloud

L'équipementier Juniper a déployé une offre cloud Contrail SD-WAN. Selon le fournisseur, ce service devrait faciliter la gestion et renforcer la sécurité des réseaux des succursales câblées et sans fil. Le...

le 10/04/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 598 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »