Steve Ballmer : "Microsoft ouvre un centre de R&D à Paris sur les moteurs de recherche"

le 02/10/2008, par Jean Pierre Blettner, Infrastructure, 539 mots

Microsoft donne un coup d'accélérateur à ses investissements dans les moteurs de recherche. L'éditeur ouvre trois centres de recherche en Europe, dont un à Issy les Moulineaux.

Steve Ballmer :

Qui peut encore douter de la puissance et de l'aura de Microsoft ? La conférence de presse du jeudi 2 octobre, organisée à Paris, en a donné une image incroyable, une fois de plus. Steve Ballmer, PDG de Microsoft, a annoncé que sa société ouvre trois centres de Recherche et développement en Europe, dont un à Issy les Moulineaux. Et pour l'accueillir, en invitée surprise et super attachée de presse, c'est Christine Lagarde en personne, ministre de l'économie, qui a fait le discours de bienvenue après l'intervention de Steve Ballmer, saluant le fait qu'une société comme Microsoft reconnaisse la qualité des ingénieurs français et investisse dans l'hexagone. Et pourtant l'annonce de Microsoft est encore très floue. « Plusieurs centaines d'ingénieurs logiciels, entre trois centres de recherche et développement, à Paris, Londres, et Munich, sur les prochaines années, avec comme tâche de faire progresser les moteurs de recherche dans une nouvelle dimension, comme la recherche sur des images, des vidéos, par reconnaissance d'une image , a déclaré Steve Ballmer. Et de citer comme exemple, la possibilité d'entrer dans un moteur de recherche, l'image de Tiger Woods, afin d'être orienté vers le vendeur du club utilisé par le golfeur. Car, que l'on ne s'y trompe pas, l'idée est de développer de nouvelles opportunités autour de la publicité en ligne, afin qu'elle soit mieux ciblée. D'ailleurs, Steve Ballmer - qui ne passe qu'une journée à Paris - va rencontrer dans l'après midi un public de directeurs marketing afin de leur présenter les nouvelles possibilités en termes de publicité. "Le moteur de recherche est la clé de la publicité, a souligné Steve Ballmer. En ce qui concerne l'annonce, ...... il n'y a eu aucune indication sur les montants réellement investis ni le nombre exact d'ingénieurs. Il semble cependant que l'on puisse tabler sur trois cents à quatre cents ingénieurs logiciels entre les trois sites , avec une montée en puissance très progressive. Ce qui ne fait jamais qu'une centaine d'ingénieurs pour Issy les Moulineaux sur à priori deux ans, donc rien d'extraordinaire en termes de recrutement. De plus, c'est de Christine Lagarde qu'est venue l'information la plus précise : "Le centre d'Issy les moulineaux sera opérationnel en mars 2009". Elle a également souligné les avantages accordés aux entreprises qui investissent en R&D :"Sur 100 euros investis, l'état en rembourse 30 euros". Ce à quoi Steve Ballmer a répliqué lors de la session de questions/réponses que Microsoft aurait de toute façon investi en France, avec ou sans subventions. De fait, un éditeur qui travaille sur la maitrise totale de la sémantique qu'impose un moteur de recherche n'a pas d'autre choix que d'employer des locaux experts de la langue. Et le jeu en vaut la chandelle pour Microsoft en Europe, puisqu'il y réalise 30% de son chiffre d'affaires. Enfin, on retiendra la remarque de Christine Lagarde, à Jean Philippe Courtois, président Europe de Microsoft, assis au premier rang : « Nos carrières ont suivi des développements parallèles, mais vous avez choisi une voie plus intelligente ». Comprenne qui pourra. Ce n'est quand même pas si mal d'être ministre de l'économie. Ou bien les choses vont-elles si mal que cela ?

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Fujitsu veut produire le premier supercalculateur exascale ARM

Fujitsu et le Riken Advanced Institute for Computational Science ont annoncé l'achèvement du design de leur supercalculateur exascale Post-K tournant sur processeurs ARM. Le constructeur japonais espère...

le 09/05/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 501 mots

Routeurs WiFi Mesh ou traditionnels, tout savoir pour faire le bon...

Comment choisir entre un routeur WiFi Mesh ou un modèle classique ? Voici ce qu'il faut savoir avant d'équiper sa TPE ou sa PME. Les systèmes WiFi Mesh, également connus sous le nom de Whole Home WiFi, sont...

le 08/04/2019, par Fergus Halliday, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 653 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »