Surenchère chez Google et Microsoft autour des data centers - Actualités RT Infrastructure

Surenchère chez Google et Microsoft autour des data centers

le 23/01/2007, par Marie Caizergues, Infrastructure, 272 mots

Pour renforcer leurs positions sur Internet, Microsoft et Google se lancent dans une course aux data centers.

550 millions de dollars chez Microsoft jeudi dernier, 600 millions de dollars chez Google aujourd'hui. Que représentent ces chiffres ? Les investissements que les deux sociétés comptent réaliser dans leurs nouveaux data centers. Voulant développer toujours plus de nouveaux services et relancer les applications Web chez le grand public (Windows Live chez Microsoft, Picasa et Google Doc & Spreadsheet chez Google), les deux groupes ont de plus en plus besoin de bande passante, de capacité de stockage et de temps de calcul. Basé à San Antonio, le prochain data center de Microsoft aura une superficie de 43 664 mètres carrés, et servira à ses services en ligne pour le grand public (messagerie instantanée, courrier électronique, hébergement de pages Web et de fichiers multimédia). Il devrait être opérationnel dès 2009. Dans le même temps, Google a annoncé l'ouverture prochaine d'un data center de 607 028 mètres carrés, à Lenoir, une petite ville de Caroline du Nord, dédié à sa prochaine génération de moteur de recherche et de base de données, comme le moteur Similarity qui élimine les redondances dans ses résultats de recherches. Et la société recherche encore trois emplacements de taille similaire en Caroline du Sud et en Géorgie. Pour que ces grandes fermes de calcul restent sur le territoire américain, les Etats ruraux rivalisent d'ingéniosité pour en réduire les coûts d'installation : terrains ou fourniture d'énergie à bas coûts, réduction drastiques des taxes (un abattement de 100 % pour Microsoft au Texas, un crédit d'impôt de 4,8 millions de dollars pour Google en Caroline du Nord). Avec à la clé, entre 75 et 200 emplois crées pour chaque centre.

Les États-Unis blacklistent 5 constructeurs de supercalculateurs...

Les entreprises américaines n'ont plus le droit de faire des affaires avec les entreprises sur liste noire. L'administration Trump a pris d'autres mesures contre la Chine, notamment l'ajout de plusieurs...

le 24/06/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 663 mots

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Fujitsu veut produire le premier supercalculateur exascale ARM

Fujitsu et le Riken Advanced Institute for Computational Science ont annoncé l'achèvement du design de leur supercalculateur exascale Post-K tournant sur processeurs ARM. Le constructeur japonais espère...

le 09/05/2019, par Andy Patrizio, Network World (adapté par Jean Elyan), 501 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...