Telecom Reseaux Services change de direction et de stratégie - Actualités RT IPBX

Telecom Reseaux Services change de direction et de stratégie

le 30/07/2008, par Didier Barathon, IPBX, 461 mots

Au mois de mars dernier, l'intégrateur TRS (Telecoms Reseaux et Services) annonçait le rachat de son homologue Artelcom. Un mariage qui apparaissait logique pour ces deux installateurs d'équipements téléphoniques, multi-cartes (Alcatel-Lucent, Avaya, Nortel, ...). Derrière cette opération de croissance externe se profilait un changement de cap. Le patron d'Artelcom, Lionel Smeers (*) est devenu en effet directeur général de TRS en avril dernier tout en restant Pdg d'Artelcom. Fin mars 2009, sa fonction de directeur général de TRS aura encore plus de sens puisque le Pdg Robert Martin deviendra simplement président du conseil d'administration. Lionel Smeers appliquant dès à présent sa stratégie pour rendre le nouveau groupe TRS en croissance et plus rentable. Il y avait urgence. TRS publie en effet ses résultats annuels pour un exercice 2007/2008 clos le 31 mars dernier (donc avant le rapprochement avec Artelcom, valorisée à 4,7 millions d'euros). Le chiffre d'affaires (CA) est en recul avec 33,96 millions d'euros (ME) contre 34,53 pour l'exercice précédent (62% dans les services support et 38% dans les services d'intégration). Inversement, le résultat opérationnel courant repasse au vert avec 364 000 euros contre une perte opérationnelle de 950 000 euros lors de l'exercice précédent. Cette amélioration, avec un CA presque identique montre aux yeux de la direction sortante un début d'amélioration. « Nous voulons désormais créer un acteur unique sur le marché, lance Lionel Smeers. Le logo est changé, avec les seules lettres TR mais des couleurs rappelant Artelcom. Les filiales régionales sont rebaptisées : TR Ouest pour l'ex filiale de TRS dans l'ouest, TR services sud est pour l'ancienne filiale d'Artelcom dans le grand sud. De quoi rendre le nouveau groupe plus visible avec une seule identité au plan national. L'implantation régionale est importante, 1,2 ME de chiffre d'affaires concédé auparavant par TRS à des sous-taitants régionaux va d'ailleurs être récupéré par le nouveau groupe en renégociant les contrats au plus tard au 1er janvier prochain. Le nouveau groupe sera orienté vers ses centres de compétences déjà bien en place, par exemple Nortel ou Avaya chez Artelcom. La société va développer ses compétences en intégration au plan national, seule ou en sous-traitance sur de très grands comptes (par exemple avec IBM). Elle a déjà de grands clients comme Renault chez TRS (9% de son CA) ou Orange chez Artelcom qui a installé les postes, et le soft qui leur est lié, sur 10 000 positions dans les centres d'appel en France. Plus généralement, le nouveau groupe compte sur de nouvelles tendances du marché : des renouvellements de bases installées autour des infrastructures, de nouveaux marchés dans les grands ministères et dans les collectivités locales, des projets en vue de l'externalisation de systèmes télécoms. (*) Lionel Smeers est par ailleurs le président de la Ficome, Fédération professionnelle des installateurs et intégrateurs télécoms. L'intégration d'Artelcom dans TRS s'est faite en créant de nouvelles actions et en donnant à Lionel Smeers 35,2% du capital.

Atos rachète Unify (ex Siemens EC) et renforce ses liens avec Siemens

Atos renforce son alliance avec le groupe Siemens, qui se restructure violemment depuis plusieurs années. Après avoir obtenu l'externalisation des services informatiques du groupe industriel, la SSII française...

le 04/11/2015, par Didier Barathon, 404 mots

SIP Trunking : le marché des SBC atteint 271 millions de dollars en...

Selon la dernière étude annuelle du cabinet Infonetics, Audiocodes est de loin le n°1 du marché des SBC. Porté non seulement par la diffusion de l'IP mais aussi par de nouvelles technologies comme le WebRTC....

le 01/04/2015, par Didier Barathon, 336 mots

Alcatel-Lucent Enterprise dévoile OpenTouch Suite pour PME

Alcatel-Lucent Enterprise a ajouté une brique à son portefeuille de communications unifiées avec sa suite OpenTouch pour les PME. Les nouvelles fonctionnalités incluent un support simplifié SIP, des solutions...

le 25/11/2014, par Larry Hettick, Network World, 340 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »