Téléphones d'entreprise : le chinois Yealink recrute un deuxième distributeur en France - Actualités CSO Fournisseurs

Téléphones d'entreprise : le chinois Yealink recrute un deuxième distributeur en France

le 05/09/2014, par Didier Barathon, Fournisseurs, 459 mots

Les fabricants chinois n'ont pas fini d'inquiéter les français, Yealink présent en Allemagne en Italie en Espagne se renforce dans l'hexagone. Les concurrents en place sont pourtant bien installés, fort de la qualité de ses produits, Yealink mise sur la distribution pour forcer le passage.

Téléphones d'entreprise : le chinois Yealink recrute un deuxième distributeur en France

Yealink, est un vrai spécialiste, une entreprise mono-produit qui ne fait que des téléphones de bureau pour les entreprises, là où ses grands concurrents déjà implantés sont aussi dans des pbx, la vidéosurveillance et autres applicatifs en vogue. Une entreprise à la chinoise, concentrée sur les produits, avec 200 personnes en R&D et fortement déployée à l'international. Créée en 2001, elle est implantée dans le monde entier, beaucoup en Europe, mais pas assez en France, où, après IT Logic il y a trois ans, elle a recruté un deuxième distributeur, HL2D.  Le marché français est sans doute plus difficile pour ce type de nouvel entrant.

HL2D, qui a rencontré quatre heures durant la haute direction du constructeur chinois, lors du dernier CeBit n'a pas hésité à compléter sa gamme déjà forte de plusieurs grands acteurs du marché.  Le patron du distributeur, Jehan Philippe Le Roy a reçu, dix jours après le salon, une dizaine de postes qu'il a ensuite dispatché auprès de ses revendeurs pour avoir leur avis. Des T46G et T48G (en photo), la nouvelle gamme, qui selon le distributeur supporte largement la comparaison en termes techniques et de plus est particulièrement ergonomique.

Avec des fonctions TR069

«L'écran tactile me rappelle celui de l'iPhone » remarque le directeur général de HL2D. Pour les aspects techniques proprement dits, la gamme aligne les dernières avancées sur les postes d'entreprise : écran rétro-éclairé, voix en haute dèf', haut-parleur full duplex, protocole TR069 (liaison entre le terminal et le serveur) et supporte le langage XML.

Dans la foulée, HL2D va fournir gratuitement à ses revendeurs des terminaux Yealink, il met sur pied un forum utilisateur sur ces produits qui sera relié au Forum mondial des produits Yealink. Pour réussir le développement des ventes, HL2D insiste aussi sur la compatibilité des terminaux Yealink avec tous les produits du monde Asterisk, leur ouverture vers Lync (qui progresse fortement dans les entreprises françaises). Il est en cours de validation chez deux des plus grands opérateurs français, ce qui devrait décupler rapidement les ventes. Certains terminaux seront programmés chez Hl2D et envoyés directement chez le client du partenaire.
HL2D « met le paquet » sur Yealink, une référence qu'il a signée juste avant l'été. Le parc de postes fixes en France est susceptible de se renouveler fortement dans les trois quatre années à venir selon Jehan Philippe Le Roy. Et Yealink a un argument clé, avec des prix inférieurs de 15 à 20% à ceux de ses concurrents.

José Rodrigues arrive à la tête de l'activité datacenter de Lenovo...

Lenovo a nommé José Rodrigues en tant que directeur général de son entité Data Center Group en France. Il était précédemment directeur Europe des activités HPC de HPE. D'un constructeur à l'autre. Jusque-là...

le 08/07/2019, par Bastien Lion, 261 mots

Huawei espère revenir et se développer aux Etats-Unis

Les élections américaines sont suivies de près chez Huawei qui espère beaucoup d'une arrivée d'Hilary Clinton, selon nos confrères de Light Reading. Sa possible présidence pourrait mettre un terme aux...

le 31/03/2016, par Didier Barathon, 351 mots

Les 10 acquisitions les plus marquantes de 2015 dans les réseaux

2015 fut un grand cru pour les acquisitions dans l'industrie des réseaux. Voici une sélection des plus significatives pour l'avenir du secteur. Check Point Software acquiert Hyperwise et LacoonMême s'il s'agit...

le 08/12/2015, par Zeus Kerravala, Network World et Didier Barathon, 1001 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...