Titan va ouvrir un data center de 10 000 m² à Mougins dans moins d'un an - Actualités RT Infrastructure

Titan va ouvrir un data center de 10 000 m² à Mougins dans moins d'un an

le 16/06/2015, par Didier Barathon, Infrastructure, 531 mots

A l'ombre des géants mondiaux et des grands opérateurs français, une start-up du data center lance un projet de grande envergure près de Nice. Juniper sera son fournisseur pour la partie réseau,  la société proposera des offres haute densité.

Titan va ouvrir un data center de 10 000 m² à Mougins dans moins d'un an

C'est l'un des plus grands projets de création de data centers en France. Titan datacenter, société française créée en 2012 et basée à Mougins va créer un data center de 10 000 mètres carrés dans un bâtiment qui en comptera 28 850. Trois hectares de terrains vont accueillir le projet près de la technopole de Sophia Antipolis, « nous sommes une quinzaine de professionnels de l'IT, autour de ce projet », précise simplement le directeur technique et co-fondateur Jean-Sébastien Femenia. Le data center devrait ouvrir à la fin du 1er trimestre ou au cours du deuxième trimestre 2016.

A l'origine, plusieurs besoins relevés par les porteurs du projet. Essentiellement, le délai de livraison des serveurs dans les data centers actuels, des délais de trois à quatre semaines, devenus insupportables dans le monde de l'IT. Ajoutez des matériels un peu vétustes et un manque de densité alors que Titan parie sur les serveurs blade qui demandent une forte densité.

Le projet est donc basé sur le besoin d'un data center de nouvelle génération. Pourquoi le situer près de Nice ? L'équipe est localisée  sur cette zone d'où partent et où arrivent des fibres de plusieurs pays, d'Italie et d'Europe de l'Est, d'Afrique du nord, d'Egypte avec Telecom Egypt, de Marseille. La municipalité de Mougins qui vient de délivrer le permis de construite a tout fait pour attirer le projet. Titan va mutualiser des travaux en cours dans des tranchées qui vont lui permettre d'être relié aux fibres de l'autoroute (6 kilomètres de distance), celles d'Arteria (filiale d'EDF), de RFF (réseau voies ferrées).  Bref, Titan se donne  les moyens d'être relié aux grands axes internationaux.

Un système de climatisation solaire

La société va installer un data center qui se veut innovant sur tous les sujets. Le refroidissement par exemple est assuré par une société locale Helioclim qui travaille avec l'Ademe. Elle est à l'origine d'un système de climatisation solaire pour bâtiments industriels avec des capteurs et un système de stockage, qui permettent de produire du chaud comme du froid, c'est pourquoi il est dit réversible. Cette installation sera sur le toit, la partie électrique Tgbt au sous-sol. Entre les deux,  au sol, le data center comptera 8 grosses salles, 22 pods, 122 baies de 48u. Il dégagera 48 mégawatts d'électricité.

D'autres détails restent confidentiels. On sait juste que Juniper est le fournisseur de la partie réseau.  La semaine prochaine sera annoncée une augmentation de capital, la société vient de passer de sarl à SAS. L'obtention du permis de construire lui permet de lancer vraiment son projet.  Titan devrait compter dans deux ans une soixantaine de personnes pour réaliser également de la R&D et de l'ingénierie, explique Jean-Sébastien Femenia. La société aurait signé des pré-contrats avec plusieurs grands clients du CAC 40, ce qui va crédibiliser le projet auprès des investisseurs, ensuite devraient venir le top 500 des entreprises françaises, puis des acteurs européens. L'installation du data center devrait prendre entre 7 et 9 mois, le chantier débutant à l'été prochain.

En illustration : la maquette du projet Titan Datacenter présentée aux collectivités locales

Ericsson met à jour sa plateforme réseau étendu pour la 5G

L'entreprise de télécommunication suédoise a apporté plusieurs améliorations à sa plateforme 5G. Parmi lesquelles une meilleure facilité de déploiements et davantage de flexibilité. L'extension de la...

le 22/02/2019, par Hannah Williams, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 866 mots

La fondation Linux veut faire émerger un framework edge computing

Afin de favoriser l'interopérabilité et les efforts de standardisation entre les différents réseaux edge computing, la fondation Linux pousse le framework LF Edge basé sur 5 projets open source. La Linux...

le 06/02/2019, par Jon Gold, IDG NS (adapté par Jean Elyan), 526 mots

TacOps de Cisco : rétablir la communication après les catastrophes...

Quand des régions du monde sont dévastées par des ouragans, des tsunamis et autres catastrophes naturelles, le rétablissement de l'infrastructure de communication est aussi une priorité majeure. Avant de...

le 10/01/2019, par Tamlin Magee, IDG NS (adaptation Jean Elyan), 1458 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »