Trois DSI décidés à résister à la crise - Actualités RT Infrastructure

Trois DSI décidés à résister à la crise

le 21/03/2009, par Jean Claude Streicher, Infrastructure, 516 mots

Trois DSI expliquent comment ils comptent profiter de la crise pour se lancer dans d'importants projets d'infrastructure ou métiers plutôt que de serrer les dépenses en attendant que l'orage passe. C'était lors du DSI Symposium 2009, organisé mi-mars par IDC.

Comment les DSI doivent-ils réagir face à la crise actuelle ? Faire le gros dos en attendant que l'orage passe ou préparer le rebond pour devenir encore plus forts ? « Deux tiers des directions informatiques s'en tiennent aujourd'hui à l'attitude du gros dos et un tiers à préparer le rebond», estime Pierre Frédéric Rouberties, directeur adjoint du Ceisar (Centre d'excellence en architecture d'entreprise) de l'Ecole centrale de Paris. Christian Grellier, DSI de Bouygues Immobilier : « La crise avantagera les DSI prêtes aux changements » Christian Grellier, DSI de Bouygues Immobilier, est résolument décidé à préparer le rebond. « Les crises imposent des contraintes fortes mais elles sont génératrices d'innovations de rupture. » La priorité est ainsi donnée aujourd'hui à la dématérialisation et à la visioconférence, parce qu'elles vont générer le plus d'économies. Une GRC (Gestion de la Relation Client) sera également mise en place, qui va changer tous les processus. « La crise avantagera les DSI qui étaient déjà prêtes aux changements et qui avaient une bonne proximité avec la direction générale. » C'était le cas chez Bouygues Immobilier où la DSI a joué un rôle moteur dans le projet des bâtiments à énergie positive et qui est déjà organisée en centre de profit. Philippe Gautier, DSI de Bellerive Food : « la crise nous donne l'opportunité de réaliser un saut quantique » Philippe Gautier, DSI de Bellerive Food, distributeur en gros des produits Heinz et Benedicta, est encore plus net. « Nous vivons la crise comme une mutation, une révolution. Elle nous fait entrer de plain-pied dans la société de l'information et nous donne l'opportunité de réaliser un saut quantique. » En l'occurrence, l'urbanisation du système d'information, synonyme de rationalisation. La réduction des coûts s'impose également à Nicolas Aubin, DSI d'Universal Flower (l'unité technique du groupe Aquarelle.com) mais via la consolidation et la virtualisation des serveurs. Avec toutefois cette réserve : « Je m'oppose à une centralisation destinée à réduire momentanément les coûts pour ensuite se rapprocher à nouveau des utilisateurs par l'éclatement. » « Il faut se préparer à dépendre de plus en plus de l'Internet » Les missions de la DSI devraient évoluer. « Il faut se préparer à dépendre de plus en plus de l'Internet », avance Christian Grellier. Déjà, 95 % des commercialisations des logements de Bouygues Immobilier commencent sur le web. Six canaux de vente ont été mis en place, contre deux auparavant. Insensiblement, le DSI se mue en directeur de l'économie numérique, en responsable du capital immatériel ou encore, en chef d'orchestre de l'entreprise. « Dans le futur, estime Laurence Darnault, chasseur de DSI chez Kepler Partners, il sera tout à la fois un passionné, un stratège, un gestionnaire, un décideur, un technophile, un fédérateur et un porteur d'idées nouvelles. » Mais tout se jouera sur la qualité de son dialogue avec la direction générale et les directions métiers, ainsi que sur sa capacité à traduire leurs besoins dans l'informatique. « Ce dialogue est effectivement notre principale difficulté », admet Nicolas Aubin (Universal Flower).

HPE va lancer une offre hyperconvergée

Cisco va entrer sur le marché de l'hyperconvergence en co-développant un produit avec Springpath, HPE se lance également ce mois-ci. Pour IDC c'est un marché qui doit progresser de 60% par an jusqu'en 2019...

le 04/03/2016, par James Nicolai / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 487 mots

Quel avenir pour Juniper, après les rapprochements Cisco/Ericsson et...

Ericsson et Nokia ont engagé des rapprochements qui obligent leurs concurrents à revoir leurs positions. Juniper paraît le plus isolé, mais dispose aussi d'arguments pour  rassurer ses clients.  A peine...

le 12/11/2015, par Jim Duffy / Network World, 692 mots

Cisco et Ericsson signent un partenariat, en particulier pour le SDN...

Au moment où Nokia vient de clore le rachat d'Alcatel-Lucent, Cisco et Ericsson signent un accord de grande envergure. Le secteur se recompose ainsi de deux manières différentes, sous les yeux de leurs grands...

le 10/11/2015, par Jim Duffy, IDG NS, 464 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »