Trois modèles d'interconnexion pour le SIP Trunking - Actualités RT Convergence

Trois modèles d'interconnexion pour le SIP Trunking

le 21/10/2013, par Didier Barathon, Convergence, 430 mots

De plus en plus d'opérateurs et d'équipementiers certifient leurs offres en SIP Trunking. Le cabinet Ilexia (*), qui présentait récemment une étude sur le sujet devant un public d'intégrateurs, décrypte le sujet.

Trois modèles d'interconnexion pour le SIP Trunking

Le SIP Trunking est une histoire ancienne. Avant, on parlait de H.323. Il revient en force, comme on peut l'observer dans différentes annonces venues tout au long de l'année. Sont intéressées, les entreprises disposant d'un IPBX et, au moins en partie, d'une infrastructure ToIP. Elles ont le choix entre un accès vers le réseau numérique ou bien un accès en SIP Trunking.

Comment définir ce  SIP Trunking, quels sont ses avantages, aujourd'hui sur le marché français ? Ilexia commence par une définition  simple : « Un trunk SIP est une interconnexion entre deux équipements de télécommunications utilisant le protocole SIP (Session Initiation Protocol). Cette interconnexion permet en général de faire transiter des communications voix.» Il peut se présenter sous deux formes : le Trunk SIP privé et le Trunk SIP public. Le premier raccorde deux équipements hétérogènes, par exemple deux IPBX ou bien un IPBX et une messagerie vocale en SIP évidemment. Quant au Trunk SIP public, c'est celui des opérateurs, il assure l'interconnexion de leur réseau ToIP à l'IPBX de l'entreprise.

Le rôle d'E-SBC

A ce premier schéma, Ilexia ajoute un point essentiel : E-SBC, pour Enterprise - Session Border Controller. Un équipement intermédiaire entre le système de l'entreprise et celui de l'opérateur. C'est lui qui protège les communications et prévient des attaques venues de l'extérieur. Il assure, rappelle Ilexia, quatre fonctions : le chiffrement de la signalisation (celui du protocole SIP en utilisant SIPS, SIP Secure), le chiffrement du media (celui du protocole RTP avec SRTP, Secure Real-Time Transport Protocol), le pare-feu VoIP, la passerelle inter-protocole. Mais certaines de ses fonctionnalités peuvent être embarquées sur d'autres équipements : softswitch, routeur-firewall, firewall avec support ToIP.

Derrière ces deux descriptions, Ilexia estime que l'entreprise qui souhaite passer au SIP Trunking se retrouve avec  trois modèles d'interconnexion. Le modèle 1 est plutôt celui d'une grande entreprise. Elle dispose à la fois d'une collecte opérateur IP (VPN IP) et d'un acheminement des appels vers le RTC. Le modèle intermédiaire, le 2, est celui  où « l'opérateur met à disposition de l'entreprise uniquement un CPE (responsabilité opérateur) qui permet d'accéder à son infrastructure pour le service voix » Il s'apparente, note encore Ilexia, à une simple logique de remplacement des accès RNIS (T2 et T0). Troisième cas, on est dans la PME, c'est un SIP Trunking via Internet, si possible avec un accès SDSL.

(*) Ilexia est un bureau d'études et de formation spécialisé depuis 2002 dans les réseaux particulièrement la ToIP et les communications unifiées.

 

Juniper et Lenovo préparent une solution commune d'hyperconvergence

Lenovo ajoute une troisième corde à son arc, après les PC, puis les serveurs, voici les datacenters et les solutions d'hyperconvergence. Une annonce faite la même semaine que celles de HP qui ambitionne de...

le 14/03/2016, par Chris Joueur / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 380 mots

Cisco annonce une nouvelle solution de connexion pour l'Internet des...

Cisco Live Europe s'est tenu un mois après le sommet de Davos, rien de commun entre les deux, sauf le thème de la transformation digitale. Toutefois, celle-ci paraît difficile à engager pour beaucoup...

le 19/02/2016, par Zeus Kerravala / IDG News Service (adapté par Didier Barathon), 681 mots

Pourquoi les clients de VCE ne doivent pas avoir peur de la fusion...

Le rachat d'EMC et de ses filiales par Dell en 2015 pour la somme colossale de 67 milliards de dollars laisse place à plusieurs interrogations. La principale concerne, dans le domaine de l'infrastructure, la...

le 29/01/2016, par Zeus Kerravala / Network World (adapté par Didier Barathon), 523 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »