Un bug affecte les processeurs de dernière génération d'Intel - Actualités RT Infrastructure

Un bug affecte les processeurs de dernière génération d'Intel

le 20/08/2014, par Jean Pierre Soulès, Infrastructure, 477 mots

L'industriel vient de révéler qu'un bug concerne les processeurs Haswell et les futurs Broadwell. Il porte sur la fonction TSX (Transactional Synchronized eXtensions) utilisée dans les bases de données transactionnelles.

Un bug affecte les processeurs de dernière génération d'Intel

Intel vient de découvrir un bug dans l'actuel microprocesseur « Haswell » et celui à venir « Broadwell ». Il porte sur la manière dont les puces traitent une fonction spécifique, connue sous le nom Transactional Synchronized eXtensions (TSX). Le fondeur a neutralisé ce défaut sur les processeurs concernés. Cette technologie est destinée aux bases de données transactionnelles. Selon Intel, seulement une partie des puces « Haswell » Core possèdent cette fonction, incluant  quelques uns des Core i5 et i7 (une explication technique approfondie est disponible sur le site d'Intel). Intel ajoute que ce bug a été codé en dur dans l'actuelle génération des « Haswell », ainsi que dans les « Broadwell »  des premières livraisons destinées aux OEM hardware. Pour le moment, plutôt que de corriger le bug, le fondeur a préféré développer une mise à jour du microcode, sous forme d'un patch qui neutralise la fonction TSX.  L'industriel s'est engagé à supprimer ultérieurement ce bug, permettant ainsi d'utiliser la  fonction TSX sur les futurs processeurs.

Détecté par un développeur extérieur

Apparemment, selon The Tech Report, le défaut a été détecté par un développeur Intel extérieur. L'industriel a publié un rapport sur le problème, soulignant que « dans un contexte complexe de timing interne et d'événements système, TSX peut provoquer un comportement imprévisible du logiciel utilisé ». Les utilisateurs de PC sont peu concernés. En effet, Dean McCarron, un spécialiste des microprocesseurs chez Mercury Research, définit TSX comme une technologie de verrouillage de la mémoire dans les bases de données transactionnelles, qui concerne essentiellement le marché des serveurs. Selon lui, « les clients touchés par ce défaut appartiennent à une catégorie d'utilisateurs très, très avertis. » Ceux qui utilisent une base de données transactionnelle savent très bien ce qu'ils veulent faire et ce qu'ils achètent. Et  Dean McCarron d'ajouter : « Comme ils sont probablement les plus sensibles à ce genre de problème, l'incident ne passe pas inaperçu».

Pour le moment, pas de rappel

En règle générale, Intel trouve et publie des centaines de bugs (les "erratum"). Seulement quelques-unes surviennent dans certaines conditions ou dans certains produits. Peu d'entre eux touchent à grande échelle les utilisateurs. Par exemple, en 2011, le bug affectant le chipset "Cougar Point" ou encore le bug dans les disques SSD 320 peuvent provoquer des erreurs inattendues. Sans oublier l'infamant bug du Pentium (FDIV bug) responsable de mauvaises réponses dans des calculs mathématiques spécifiques. Généralement, dans un premier temps, Intel ignore les rapports. Il ne rappelle les processeurs incriminés que s'il y a de violentes réactions de la part des utilisateurs. Pour le moment, le fondeur ne rappelle aucun des processeurs affectés par le bug TSX. Dans le cas des entreprises, ce défaut pourrait toutefois être plus sérieux. Cependant, sa portée est très limitée dans le monde des utilisateurs de PC.

Cisco étend ACI aux environnements cloud et SD-WAN

Avec la solution d'infrastructure axée sur les applications ACI Anywhere de Cisco, les entreprises peuvent exécuter et contrôler de n'importe quel endroit les applications à travers des clouds privés ou...

le 20/09/2019, par Michael Cooney, Network World (adaptation Jean Elyan), 1506 mots

Les États-Unis blacklistent 5 constructeurs de supercalculateurs...

Les entreprises américaines n'ont plus le droit de faire des affaires avec les entreprises sur liste noire. L'administration Trump a pris d'autres mesures contre la Chine, notamment l'ajout de plusieurs...

le 24/06/2019, par Mark Hachman, PC World (adaptation Jean Elyan), 663 mots

Avec le rachat de Cray, HPE renforce ses offres HPC en tant que...

En adossant ses offres de calcul haute performance à des supercalculateurs Cray, HPE pourra proposer des services d'intelligence artificielle, de trading financier haute fréquence et de création de jumeaux...

le 20/05/2019, par Tim Greene / Network World (adapté par Jean Elyan), 595 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Jamshid Rezaei

DSI de Mitel

Le DSI de Mitel, Jamshid Rezaei, a adopté le système japonais du Kaizen prônant l'amélioration continue...