Un Data Center mobile pour suivre les performances des voitures de l'écurie de F1 Sauber - Actualités RT Stockage

Un Data Center mobile pour suivre les performances des voitures de l'écurie de F1 Sauber

le 16/01/2013, par Jean Pierre Blettner, Stockage, 436 mots

Un Data Center mobile pour suivre les performances des voitures de l'écurie de F1 Sauber

Dans la formule 1, la clé de la performance tient dans les données. L'écurie de Formule 1 Sauber n'échappe pas à la règle. Afin d'améliorer la performance de ses voitures, elle fait appel à un data center mobile, et à un cluster de stockage.

Sur les circuits, les voitures roulent à plus de 320 km/h et les écuries collectent des informations en temps réel afin d'améliorer leurs véhicules et leurs stratégies de course. Le moindre ajustement apporté à l'aérodynamisme d'une voiture peut faire la différence entre la victoire et la dixième place. Afin de suivre au mieux les performances des voitures, il est indispensable d'enregistrer un maximum d'information durant la course.

L'écurie Sauber collecte et analyse, presque en permanence, les données transmises par les véhicules lors des tours de piste. Elle traite également les données obtenues au moyen de tests en soufflerie ou de simulations de dynamique des fluides au siège social de l'écurie à Hinwil, en Suisse.

Pour cela, Sauber a mis en place une infrastructure informatique adaptée à cet enjeu. Pour chaque tour de circuit effectué, 100 capteurs individuels installés sur le véhicule collectent 20 à 30 Mo de données, dont 3 à 4 Mo sont stockés sur disque en temps réel, notamment des informations relatives aux pneus, au moteur, à la température et à la consommation de carburant.

Un fonctionnement dans des conditions climatiques extrêmes ...



Un fonctionnement dans des conditions climatiques extrêmes

Ces informations sont ensuite exploitées par l'équipe du stand pour prendre des décisions immédiates concernant les stratégies de course. Ces disques sont transportés dans un data center mobile sur toute la planète à l'occasion des courses. Ce qui suppose également un fonctionnement dans des conditions climatiques parfois extrêmes.

Une autre situation nécessite le stockage de données, ce sont les tests en soufflerie et les simulations numériques d'écoulement des fluides ou CFD (Computational Fluid Dynamics). Les premiers génèrent 5200 Mo de données chaque jour, tandis que les seconds produisent 10 To par an. L'ensemble est stocké sur des disques gérés en mode Cluster afin d'assurer une disponibilité supérieure à 99%.

"Si l'une ou l'autre de ces solutions tombait en panne, ce serait catastrophique. Non seulement nous ne serions pas en mesure d'utiliser la voiture en toute sécurité, mais nous ne pourrions pas l'optimiser afin de la rendre plus performante » estime Magnus Frey, responsable des infrastructures IT de Sauber Motorsport AG.

Tous les systèmes d'entreprise de l'écurie Sauber tournent sur ce cluster qui prend en charge 40 applications techniques et professionnelles qui génèrent chaque année 20 To de données, en volume croissant. Ce sont les solutions de stockage et de data center mobile de NetApp et de Cisco qui ont été choisies par Sauber. 

EMC sur le point de racheter Arista et Brocade ?

Une fois de plus les feux de la rumeur sont attisés autour d'EMC. Et une fois de plus, on lui prête l'intention de créer une alternative à Cisco. Le cabinet Bernstein Research est l'auteur d'une note cette...

le 20/03/2015, par Jim Duffy, Network World, 445 mots

Le stockage, fer de lance de la division entreprise de Huawei

Huawei veut être présent dans l'IT au sens large, aller vers le cloud computing et le datacenter, avec un catalogue très large.  Il a tenu son grand salon annuel sur le cloud computing a Shangaï mi-septembre...

le 16/10/2014, par Didier Barathon, 769 mots

Hitachi lance son infrastructure cloud en continu

Hitachi investit le datacenter avec de nouvelles offres de stockage virtualisé. Elles se font en liaison avec des partenaires stratégiques tels que Microsoft pour son cloud privé, SAP Hana, VMware et sa...

le 24/04/2014, par Brian Karlovsky, IDG NS, 483 mots

Dernier dossier

Les white-box sont-elles l'avenir de la commutation réseau ?

Et si vous pouviez gérer vos commutateurs de centres de données et vos routeurs de la même façon que vos serveurs et ainsi réduire les coûts des dépenses en capital ? C'est la promesse des white-box qui amènent des systèmes d'exploitation réseau open source fonctionnant sur du matériel courant.Pour en avoir le coeur net, nous avons testé Cumulus...

Dernier entretien

Joël Mollo

VP Europe du sud de SkyHigh

« Nous créons un nouveau marché autour de la sécurité du cloud »